Lune Rouge

Terminal Damage : Episode 3

Par : Cyril Conforti , Lionel Allorge

Sommaire => Français => Cinéma => Terminal Damage


La troisième partie du film Terminal Damage est en ligne :

Le troisième épisode de Terminal Damage est disponible en ligne, au format DivX, ici : TD03divx.avi (37 074 ko).

td05.jpg

Cet épisode correspond au troisème quart d’heure du film.

Pour obtenir un lecteur DivX, visitez le site : http://www.divx.com/

Bonne lecture !


Bleuf. Cof, Cof, ah vous êtes là ! J’étais entrain de manger. Comment ça ? un épisode Terminal Damage ? Le troisième ?! J’étais pas au courant moi !

Attention ! A ne lire si vous avez regardé tous les épisodes de Terminal Damage

Tiens, d’ailleurs la preuve, Lionel a exploité des stagiaires pour les effets spéciaux !!! Oooouuuuhhhh Lionel !! hein ? Ils étaient d’accord ? Les scènes d’invasions du début ont été faites par des personnes extérieurs ce qui leur a permis de se former au compositing. C’est l’occasion pour vous de découvrir un nouveau robot :
-  Baron, il est le premier robot que j’ai conçu pour Terminal Damage. Oh, une zolie soucoupe ! Celle-ci est de Lionel, il y cinq soucoupes au total dans TD ;). La scène de "reconstruction", je me suis amusé avec les morphing avec un logiciel pas pratique du tout pour ça, Morph’Artist. Pour gérer les transparences, on a dit jouer deux fois le même morphing, un alpha et un diffus et là aussi on a dû ruser et tricher avec le fichier de sauvegarde du logiciel en changeant les lignes des fichiers sources...un de ces bordels ! J’y pense, le mognon de Lionel est tout en 3D :D. Holala, on arrive à ArmyTechnology, souvenirs de jeunesse, j’avais dix-huit ans à l’époque. Tous les plans d’extérieur ont été tourné aux Ulis et les intérieurs (fond bleu compris) dans les locaux de Vidéon. La scène de l’atterissage de l’hélico a été très très longue à rendre : 43 heures. La scène comportant une vidéo collé à une plaque 3D afin d’accompagner la caméra. Il est en fait assez rude de jouer sans fond, sans support visuels. L’astuce fût donc de bien caler les objets 3D aux regards et non les regards aux objets. A l’époque on n’avait pas le HDRI donc pour éclairer les scènes, il a fallu placer les lumières en pensant "sources", "ombres" et "reflet". pour le compositing, j’ai salement merder sur la seconde partie et je m’en excuse, pour la première partie, il y avait une dizaine de couches :
-  Robot
-  ombre
-  acteur
-  reflet dans les vitres Si on regarde bien les robots de la chaîne de montage on retrouve notre cher "chuteur" de la vidéo piraté. On arrive à l’explosion de l’usine faites sous after avec le logiciel "Particule Illusion", on ne peut qu’applaudir la performance de Xavier et Kevin, deux membres de "Cheap Movies".

Participez !

Nous cherchons de l'aide pour les activités de l'association.
Pour plus d'infos cliquez ici !

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge