Lune Rouge

Ça se passe comme ça à Hollywood !

Par : Lionel Allorge

Sommaire => Français

Les poncifs et clichés du cinéma américain :

La plupart des films venus d’Hollywood sont en fait des films de Science Fiction !
En effet, même dans ceux qui se veulent très réaliste, il reste beaucoup d’éléments futuristes...

Cette page vous présente les Us et Coutumes d’un pays magique :
Hollywood, où décidément rien ne se passe comme chez nous !

  • Le méchant n’est jamais vraiment mort, quel que soit le traitement que lui ai fait subir le héros.
  • Même complètement mort, le méchant peut renaître. (voir Jason, Freddy, etc...)
  • Les terroristes perdent beaucoup de temps et d’argent pour mettre sur leurs bombes de gros voyants rouges qui indiquent à la seconde près le moment de l’explosion.
  • Les héros se débrouillent toujours pour déconnecter la bombe lorsque les gros voyants rouges marquent moins de 10 secondes.
  • Lorsque 15 malfrats entourent le héros, chacun d’entre eux attend bien sagement son tour avant d’attaquer et de se faire rétamer par le héros.
  • Les cabines d’ascenseurs ont toujours une trappe qui permet au héros d’accéder à la machinerie pour échapper à ses poursuivants.
  • Les conduits d’aérations sont toujours assez larges pour permettre au héros d’aller et venir à sa guise dans l’immeuble des méchants et même de passer d’étages en étages et on y voit comme en plein jour.
  • Les caves par contre n’ont jamais de lumière, il faut toujours les explorer avec une lampe électrique.
  • Les héros comme les méchants ne se lavent quasiment jamais.
  • Les héroïnes non plus car quand elles sont dans une salle de bains, il leurs arrive systématiquement quelque chose de désagréable.
  • L’héroïne ne peut jamais prendre sa douche ou son bain sans être attaquée par un méchant/monstre.
  • Lorsque l’héroïne se regarde dans une glace puis se baisse pour prendre quelque chose et se relève, il y a toujours un méchant/monstre qui apparaît derrière elle.
  • Lorsque l’héroïne entend un bruit chez elle la nuit, elle explore systématiquement toute la maison avec une lampe de poche, habillée en robe de chambre.
  • Comme ils voient parfaitement dans le noir, les méchants coupent toujours l’électricité d’une maison avant d’entrer.
  • Dans le cas d’une poursuite, le héros doit toujours prendre la main de l’héroïne pour l’aider à courir car elle est incapable de courir par elle-même.
  • Les héroïnes ne sortent qu’avec des héros ou des méchants, jamais un mec "normal".
  • Les chats passent une bonne partie de leur temps à sauter à l’improviste juste devant le visage du héros ou de l’héroïne.
  • Sinon, les chats utilisent leur temps libre pour détourner l’attention des gardes en faisant du bruit à la place du héros même dans des endroits où ils n’ont rien à faire  : base militaire, bureau, musée, etc...
  • Quant on tire sur un cavalier, c’est son cheval qui est touché et qui tombe.
  • Les chiens ne meurent jamais. Ils sont entre autre : éruption-volcanique-proof, inondation-proof, tornade-proof, tremblement-de-terre-proof et aliens-proof. ("proof " = "à l’épreuve de" en anglais)
  • Les cochons parlent.
  • Les extra-terrestres sont toujours en avance sur nous.
  • Il y a toujours de la place pour se garer juste devant l’endroit où se rend le héros.
  • Un policier ne peut résoudre une enquête sans se rendre dans une boite de nuit.
  • Un policier s’engueule toujours avec son supérieur.
  • Un policier est toujours obligé de menacer son indic pour le faire parler (A mon avis, ils ne doivent pas les payer !).
  • Un policier ne peut résoudre une enquête difficile sans être mis à pied ou renvoyé de la police.
  • Le supérieur d’un policier lui attribut toujours un nouveau binôme qui ne lui plaît pas.
  • Un policier est toujours prêt à utiliser des moyens illégaux pour faire avancer son enquête.
  • Un policier détruit plusieurs voitures de police pour chaque enquête.
  • Lorsqu’un policier poursuit un méchant en voiture, il renverse toujours des poubelles ou des étals de marché.
  • Lors d’une poursuite de voitures, il y a toujours un camion qui vient couper la route/rue/allée.
  • Dans un film d’action, un tiroir ouvert en gros plan contient toujours une arme à feu.
  • Un soldat qui montre une photo de sa femme va bientôt mourir...
  • Quelqu’un qui dit : ’Je ne peux pas vous en parler au téléphone, rencontrons-nous...’ va bientôt mourir ! De préférence abattu sous les yeux du héros.
  • Un adolescent qui fait l’amour dans un film d’horreur va bientôt mourir !
  • Un méchant qui change de camp et se décide à aider le héros va bientôt mourir !
  • Dans un film de guerre, le noir qui fait partie de l’équipe du héros va bientôt mourir !
  • Dans les films d’horreur, les enfants survivent, rarement les adolescents.
  • Une personne poursuivie par un méchant court toujours dans la même direction et en ligne droite.
  • Les héros ont des yeux spéciaux qui leur permettent de voir sous l’eau comme s’ils étaient des poissons et cela même dans les eaux les plus sales notamment dans les ports.
  • Les héros ont la possibilité de savoir quand une information importante les concernant va passer à la télévision, ce qui leur permet d’allumer leur poste juste au bon moment.
  • Le héros est toujours un maître aux échecs.
  • Les armes à feu tirent des balles en sucre puisqu’un simple canapé en tissu suffit pour s’en protéger.
  • Les méchants laissent toujours les clés de contact sur leur véhicule pour permettre au héros de s’enfuir avec n’importe quelle voiture, camion, avion, hélicoptère pris au hasard.
  • Les voitures sont toutes munies d’auto pilotes, pour que le conducteur puisse discuter avec les autres passagers sans avoir à regarder la route.
  • Les personnages de 99,9 % des films ne ferment jamais à clé la portière de leurs voitures.
  • Un méchant arrive toujours à crocheter votre portière et à se cacher sur le siège arrière de votre voiture et vous ne le découvrez qu’une fois assis.
  • Chaque voiture est équipée de nombreux réservoirs d’essence tout autour de la carrosserie pour garantir qu’elle explosera au moindre accident.
  • Les voitures sont aussi équipées de suspensions et d’essieux spéciaux, ce qui permet aux voitures de faire des sauts en l’air et de continuer à rouler alors que des suspensions et des essieux normaux auraient éclaté en morceaux.
  • Lorsque le héros et le méchant se battent sur le toit d’un véhicule, il y a toujours une branche, un poteau ou un pont qui vient frapper le méchant en pleine tête.
  • Le chef des méchants doit tuer l’un de ses hommes pour que l’on sache que c’est lui le chef !
  • On est 6 milliards sur cette planète, mais généralement le héros connaît personnellement le chef des méchants... Deux explications possibles à cela : soit il est vraiment très con et choisit vraiment très mal ses fréquentations, soit il doit avoir un carnet d’adresse de 2 tonnes 5 !
  • Un entrepôt désaffecté est l’inévitable lieu de la bataille générale entre le héros et les méchants.
  • Les héros ont des couilles en béton. S’ils reçoivent un coup de pied entre les jambes, ils grimacent et repartent immédiatement.
  • Les méchants ne savent jamais tirer, les héros (même débutants) sont tous des as du flingue et font toujours mouche.
  • Les héros et les méchants ne font jamais de crise d’hypoglycémie en plein pendant une poursuite haletante alors même qu’ils ne mangent pratiquement jamais.
  • Lorsqu’un méchant veut tuer quelqu’un dans un hôpital, il entre tranquillement dans la lingerie, d’où il ressort habillé en médecin (y compris le badge et le stéthoscope). Il peut alors se balader tranquillement dans tout l’hôpital car personne ne s’étonne de ne pas connaître ce médecin.
  • Le méchant, s’il a une milice/armée, embauche toujours des incapables qui n’arrivent jamais à trouver/tuer le héros ou l’héroïne, même à 100 contre 1.
  • Le méchant, s’il a une armée ou milice arrive toujours à survivre même en se prenant une bombe atomique sur la gueule (mieux, il vient de quitter son QG au moment où arrive la bombe) alors que ses sbires tombent à la moindre balle perdue (le méchant est plus solide).
  • Le héros a un super plan des lieux dans la tête qui lui permet de pister un méchant même en pleine foule et dans un labyrinthe.
  • Il y a toujours un bouffon de service qui gravite autour du héros. Il agace le héros et a deux destins possibles, soit il gagne le respect du héros en sauvant sa vie, soit il meurt en sauvant la vie du héros.
  • Une voiture explose toujours 10s après un accident, elles doivent avoir un minuteur intégré en série.
  • Un médecin légiste est toujours en train de manger un sandwich lorsqu’il montre un cadavre à un policier, quand il ne fait pas des blagues du style : quelle belle cervelle, on en mangerait !
  • Si un méchant fonce sur un policier qui n’est pas le héros, celui-ci essaye de tirer sur le chauffeur du véhicule qui lui fonce dessus sans y réussir et se fait écraser au lieu de s’écarter.
  • Un héros a un corps qui s’adapte à toutes les tailles car lorsqu’il assomme quelqu’un et lui prend ses vêtements, ils lui vont sur mesure.
  • Quand un couple se retrouve au lit, les draps sont spéciaux, ils arrivent jusqu’a la taille des héros, mais toujours au-dessus des seins des héroïnes.
  • Les belles femmes dorment toujours nues, mais elles ont un drap sur la poitrine au réveil.
  • Les hommes n’ont jamais d’érection matinale.
  • Les héros sont souvent flics donc avec un revenu très bas mais se paie toujours des supers voitures genre cabriolets et autres Porches, c’est le syndrome dit des "Deux flics à Miami".
  • Le héros peut aller dans n’importe quel pays puisque les gens parlent tous la même langue que lui et si ce n’est pas le cas il sait parler couramment toutes les langues étrangères.
  • Les numéros de téléphones commencent tous par 555 aux Etats-Unis.
  • Un héros se fait généralement attaquer par les méchants quand il va pisser (surtout dans les aéroports) - ce qui explique qu’il n’y va pas souvent, même s’il gagne toujours.
  • Tous les restaurants ont des toilettes qui donnent sur une arrière-cour que les méchants ont oubliés de surveiller.
  • Tous les cauchemars s’avèrent être prémonitoires.
  • Lorsqu’on éteint la lumière dans une chambre, la lune s’allume.
  • La perte d’un ou deux litres de sang n’est pas gênante pour un vrai héros.
  • L’héroïne se réveille toujours bien maquillée et bien coiffée comme si elle sortait d’un salon de coiffure.
  • 95% des femmes et 100% des enfants sont dans le camp des gentils.
  • Par contre les mecs en costard/cravatte sont pratiquement toujours des méchants.
  • Tous les avocats sont des méchants.
  • Quand une femme se bat contre un homme, elle gagne toujours car généralement elle est maître expert en karaté.
  • Dans les rares cas où elle ne l’est pas, elle arrive au moins à lui flanquer un coup de pied dans les couilles.
  • Et comme l’adversaire d’une femme est presque toujours un méchant, il n’a pas des couilles en béton et il tombe en criant.
  • Les jeunes femmes scientifiques portent toujours des lunettes qu’elles enlèvent pour parler au héros
  • Les jeunes femmes docteur en physique nucléaire se baladent toujours en tenue Lara Croft
  • Lorsque le héros traverse une rue rapidement, il y a toujours une voiture qui freine brutalement et manque de le renverser.
  • Si un noir ou un italien a un rôle important, c’est souvent un gentil, s’ils sont plus de trois, c’est un gang de méchants.
  • Tous les anciens du KGB travaillent pour la mafia russe.
  • Tous les Chinois font du karaté. (C’est d’autant plus étonnant que le karaté n’est pas chinois mais japonais !).
  • Toutes les grandes sociétés américaines ont des équipes de tueurs à gages.
  • Si le héros, qui se cache des méchants/flics/militaires, appelle son meilleur ami et que celui-ci lui dit : "Dit moi où tu es que je vienne te chercher." c’est que l’ami en question va le trahir.
  • Les villes américaines sont pleines de hangars/usines abandonnés où les méchants peuvent se cacher à leur guise.
  • Lorsqu’un garde/sentinelle est tué, il a toujours la bonne idée de mourir vite et en silence.
  • Lorsque le héros veut rencontrer un type dans son bureau, il y a toujours une secrétaire qui tente de l’en empêcher en affirmant qu’il n’est pas là.
  • Quand un groupe d’adolescents s’en va en vacances, ils choisissent toujours un chalet dans le fond d’un bois complètement isolé de la civilisation.
  • Quand la jeune blonde se fait courir après, elle choisit toujours les marches plutôt que de sortir en dehors de la maison.
  • Le copain de la blonde, qui paraît très gentil, est bien souvent celui qui s’avère être le méchant.
  • La plupart du temps, la jeune blonde retrouve le nul de l’histoire qui agonise dans une garde-robe et qui essaie de lui dire, grâce à ses derniers soupirs, que le méchant est juste derrière elle, tandis qu’elle, elle ne comprend pas du tout et elle essaye de l’aider.
  • Si le noir du film a plus de 35 ans,, il est chauve ou a le crâne rasé.
  • Le trafiquant de drogue est généralement sud-américain. Il habite une maison ultra luxueuse, porte un catogan et s’habille uniquement chez Armani.
  • Le héros n’enclenche jamais le cran de sûreté de son flingue. Malgré ça, même en cas de chutes à répétition, il n’y a jamais un coup qui part tout seul.
  • Parfois, à la fin du film, tous les gentils qui étaient en second ou troisième rôle sont morts. Mais le héros garde le sourire, sauf s’il avait son meilleur ami dans le lot. Dans ce cas, le film se termine par une visite sur sa tombe.
  • Quand on tire sur un cavalier, si ce n’est pas le cheval qui est touché, le cavalier a toujours un pied coincé dans un étrier et se fait traîner par son cheval. S’il tombe directement et n’est pas mort, c’est qu’il sert par la suite dans le film.
  • Si le héros fume, c’est parce que c’est un rebelle ou un type totalement désabusé.
  • Malgré son immense carnet d’adresses, le héros a une mémoire éléphantesque et connaît par coeur tous les numéros dont il a besoin, à l’exception de ceux qu’il découvre pendant le film.
  • Quand on est noir et gentil mais qu’on est pas le héros du film, on a 100% de chances de mourir avant la fin (en sauvant le héros de préférence). Cette règle s’applique aussi aux autres minorités.
  • Si vous êtes noir et policier, en cas de problème, vous êtes obligé d’être à 2 mois de la retraite.
  • Pourchasse dans une ville, vous aurez toujours la chance de pouvoir vous dissimuler au milieu d’un défile de la saint Patrick, n’importe quel jour de l’année.
  • N’importe qui peut facilement faire décoller un avion, pourvu qu’il ait quelqu’un dans la tour de contrôle pour lui donner l’autorisation de partir.
  • Le système de ventilation de n’importe quel bâtiment est le parfait endroit pour se cacher. Personne ne pensera à vous trouver et, en plus, vous pourrez accéder à toutes les pièces de l’édifice sans aucun problème.
  • Le héros peut se prendre les plus terribles coups sans broncher, mais sursautera quand une femme tentera de nettoyer ses blessures.
  • Le chef de la police est toujours noir.
  • Au moment de payer le taxi, ne regardes jamais dans ton portefeuille pour sortir un billet : prends un billet un au hasard et tends-le : C’est toujours le prix exact.
  • Les cuisines ne sont pas équipées de lumières. Quand vous pénétrez dans une cuisine en pleine nuit, ouvrez le frigo et utilisez sa lumière a la place.
  • Une simple allumette ou un briquet suffit pour éclairer une pièce de la taille d’un terrain de foot.
  • Même si vous conduisez sur une avenue parfaitement droite, il est nécessaire de tourner vigoureusement le volant de droite a gauche de temps en temps.
  • Un homme vise par 20 hommes a plus de chance de s’en sortir que 20 hommes visés par un seul.
  • La majorité des gens gardent un album rempli de coupures de journaux ; particulierement si un membre de leur famille est mort dans un étrange accident.
  • Lors d’une conversation très émouvante, au lieu de parler en regardant votre interlocuteur, placez-vous derrière lui et parlez à son dos.
  • S’il y a un malade mental psychopathe en fuite, cela coïncide en général avec un orage qui coupe le courant et les communications téléphoniques dans les parages. (Pratique pour les prévisions météo).
  • On peut jouer de la plupart des instruments de musique, surtout les instruments à vent et les accordéons sans avoir à bouger les doigts.
  • Au début du film le héros et l’héroïne se détestent et s’engueulent et finissent par sortir ensemble à la fin du film.
  • A la fin du film, il y a toujours pleins d’ambulances et de voitures de police avec de gyrophares pour venir en aide et réconforter le héros et ses amis blessés (même si 5 minutes avant, le héros était considéré comme l’ennemi public numéro un par la police). Il découle de la constatation précédente que la police voit la fin du film en même temps que le spectateur et se rendent compte de sa méprise.
  • Il vaut mieux être une pièce q’un billet. Quand on voit à l’écran l’argent dérobé par le méchant (ou la rançon) c’est que les billets vont soient s’envoler (en haut d’un pont, depuis un hélico..) ou alors qu’ils vont brûler (incendie, explosion...).
  • Personne ne se gratte le nez.
  • Encore moins les couilles (sauf les méchants).
  • S’il y a un ordinateur avec un mot de passe, le héros arrive toujours à le trouver. Le héros n’oublie jamais ses mots de passe.
  • Le héros n’hésite jamais à s’accrocher au filin qui pend de l’hélico, à la portière de la voiture, au pare choc du camion, à la bouée du bateau, dans lequel le méchant essaye de se sauver.
  • Pour localiser quelqu’un qui appèle au téléphone, la police a toujours besoin d’un délai de 30 secondes à une minute (soit le temps pour celui qui appèle de donner les informations qu’il désire). corollaire : quand le méchant (ou le gentil en fuite) téléphone à la police, il raccroche toujours quelques secondes avant de se faire localiser.
  • Les portables ne sont jamais déchargés ou leur crédit épuisé.
  • Les enfants du héros sont toujours de bons élèves (c’est normal : Papa est un héro) et si ce n’est pas le cas c’est parcequ’ils sont surdoués (informatique, electronique...).
  • Le héros n’a jamais de problème de nourrisse (Les enfants de héros n’ont besoin de personne pour les garder).
  • Quand un des personnages du film se retrouve complètement saoul dans une soirée, on est sur qu’il va faire péter un gros scandale en public plutôt que d’aller vomir peinard dans son coin.
  • Le héros n’hésite jamais à tirer comme un malade sur le méchant qui s’échappe dans la rue, les piétons sont balles proof.
  • Théorème d’Archimède révisé : tout corps de femme plongé dans une baignoire connait une issue fatale.
  • Les normes de câbles informatiques qui posent tant de problème sur terre ne s’appliquent pas en cas d’opérations sur l’ordinateur du vaisseau alien.
  • Le héros est droitier s’il se prend une balle dans le bras gauche, et inversement.
  • Les héros ne dorment jamais. Si on voit un héros en train de dormir, il va être réveillé dans la seconde qui suit par un coup de téléphone.
  • Les méchants ne tuent jamais le héros quand il est à leur merci. Ils préfèrent perdre du temps à se vanter ou raconter leur vie.
  • Si un héros fait le plein de sa voiture, c’est qu’il va se passer quelque chose à la station-service.
  • Le héros se préoccupe de son niveau d’essence quand il est poursuivi par un hélicoptère le mitraillant.
  • Les ponts suspendus ne sont pas un motif d’arrêt du véhicule.
  • Lorsqu’une armée de méchants/militaires lance une grenade sur le héros , celle-ci provoque généramement une petite explosion et ne touche jamais le héros. Mais quand le héros réussit à rattraper une des grenades et qu’il la relance, il tue toute l’armée.
  • Lorsque le héros se fait courser par un méchant dans un immeuble , il s’enfuit toujours sur le toit , et lorsqu’il y est, il se rend compte qu’il n’a aucune issue.
  • Le héros dispose généralement d’un pistolet spécial qui à plus d’une centaine de balles.
  • Pour que l’héroïne tombe amoureuse du héros, il faut que celui-ci soit couvert de blessures et qu’il fasse semblant de ne pas avoir mal.
  • Lorsqu’un film américain se passe à paris, on voit la Tour Eiffel quelle que soit la fenêtre par laquelle on regarde.
  • Un héros n’a pas besoin de recharger son arme, sauf si, durant la fusillade, il trouve un bidon/palette derrière laquelle se cacher.
  • Dans un film d’épouvante, lorsque l’héroïne marche dans une zône boisée, le cadreur la suit toujours parallèlement en général à une ou 2 rangées d’arbre d’elle.
  • Dans un film d’épouvante, il est toujours nécessaire de traverser un parc ou un bois pour rentrer chez soi afin de justifier les frais de rail de travelling (voir remarque précedente)
  • Dans un film d’horreur, la scène finale se passe toujours pendant un grand orage pendant la nuit. De cette façon, lors d’une poursuite dans le jardin, cela donne une excuse à l’héroïne pour glisser dans la boue.
  • Quelle soit la vitesse à laquelle se déplace la fille, elle se fait rattraper par le méchant (cf.Halloween).
  • Il suffit de tirer au pistolet dans une porte pour l’ouvrir, même si c’est la 3 points exigée par les assurances...
  • Il suffit d’un coup de poing pour anesthésier un vigile sans le blesser, juste le temps de récupérer les documents.
  • Dès qu’il y a meurtre ou délit grave, une sirène de voiture de police retentit instantanément...
  • Le grand mechant est lui aussi est balle proof.
  • Le grand mechant est le seul mechant qui peut vraiment tuer des tas de ptits flics qui savent pas non plus viser
  • Le grand mechant as souvent tué (au choix) : le pere, le frere , le meilleur ami, la femme ... du héros. rarement la mere ou la soeur.
  • Lors de la bagarre finale, le heros et le grand méchant sont forcement reduit à se battre à mains nues.
  • Le heros se fait toujours maitriser grave en debut de bagarre finale, puis finalement pense à (au choix) : son pere, son frere etc ... que le grand méchant a tué sauvagement il y a quelques années, et lui met une énorme rouste !!
  • Lors de la bagarre finale, il reste toujours un flingue de base à 2 cm des doigts du heros quand il se fait tabasser. Le grand mechant, bien content de pouvoir enfin se défouler, ne voit jamais que l’autre est a quelques cm d’un fligue !
  • Si le héros à une nourice qui garde ses enfants, et qu’il les laisse, il peut être sûr de retrouver la nounou ligotté dans le placard et ses enfants kidnappés.
  • Tous les véhicules que la police réquisitionne toujours en cas d’urgence pour poursuivre les méchants se retrouvent systématiquement en miettes.
  • Lorsque le téléphone du héros sonne chez lui, c’est toujours le soir quand il travaille à son bureau, ou sur son PC ; et il enlève ses lunettes pour décrocher.
  • Si l’héroïne chante sous la douche rien ne se passera ; en revanche si c’est le contraire, il y a une musique de suspense, et elle se fait agresser, juste avant que le héros, qui l’avait appris, n’arrive pour la sauver après avoir grillé tous les feux rouges en venant.
  • Un garçon qui nettoie un verre derrière un bar, est forcément l’indicateur du héros.
  • Les méchants donnent toujours rendez-vous dans des entrepots près de la mer, car il n’y en a jamais dans la ville.
  • En revanche si l’entrepôt est dans la ville c’est que le héros va arriver pour découvrir la trame du complot avant de tous les tuer.
  • Un méchant qui va faire des révélations aux héros, prend bien le temps de trainer en longueur, en répétant ses mots ou en bafouillant ; histoire que son chef ait le temps de l’abbattre.
  • Le héros n’attends jamais aux feux de signalisation pour traverser.
  • D’ailleurs il ne se fait jamais écraser.
  • Si une femme est une méchante elle est toujours étrangère, principalement russe, japonaise ou allemande.
  • Un héros a toujours des préservatifs sur lui car on ne le voit jamais en acheter.
  • Chaque fois qu’on parle du président des Etats-Unis dans un film, c’est qu’il risque de mourrir.
  • Mais à chaque fois le héros est là pour le sauver.
  • Le héros n’est jamais roux.
  • Le héros a toujours le plein d’essence dans sa voiture pour faire des course-poursuites.
  • Les méchants aussi, mais pour que leurs voitures explosent.
  • Le héros ne couche jamais avec des noires, sauf si ilestnoir ;c’estvalablepourles autres minorités.
  • On ne peut pas appartenir à une minorité sans faire d’activités illégalles, ou être un informateur du héros.
  • Le héros sait parfaitement danser, car il a pris des cours pendant 10 ans.
  • Quand une femme décroche le téléphone chez elle, elle fait ou la cuisine, ou elle est en robe de chambre et elle allait se coucher, ou elle était sous sa douche.
  • Le héros n’a jamais besoin de se moucher ou de faire caca.
  • Le héros ne lit jamais rien sauf des rapports de police.
  • Le héros n’a jamais de problèmes au lit avec les femmes.
  • Le héros s’envoie toujours au moins une fois en l’air dans le film.
  • Le chef des méchant meurs toujours d’une manière très compliquée et douloureuse, et pas d’un simple coup de revolver comme ses subalternes.
  • Le héros découvre toujours toutes les réponses relatives à l’enquête sur son PC (internet).
  • Quand c’est une héroïne, souvent, elle consulte des microfilms à la bibliothèque du coin et tombe pile sur le bon article en 2 minutes !
  • La prise de note dans une enquête se fait toujours sur un grand calepin aux pages jaunes et à l’aide d’un crayon à papier, faut croire qu’il aime pas les stylos aux USA !
  • Les méchant ont toujours des phrases récurrente pour ceux qui découvrent leurs plan comme : "la curiosité est un vilain défaut", "ce n’est pas bien d’écouter les conversations des grandes personnes", "Malheureusement vous en savez beaucoup trop" (celui-là vient généralement après que le grand méchant aie dévoilé tous ses plans).
  • Si on est agent du FBI, mais pas le héros du film, on ne sert généralement qu’a lui poser des bâtons dans les roues, et généralement à mourir après s’être rendu compte que le héros n’était pas un vilain.
  • Les grands-méchants, contrairement aux héros, n’ont jamais de famille. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils peuvent être aussi méchant.
  • Le grand-méchant est généralement un surdoué qui a pris un mauvais chemin, et qui a une soif inassouvie de mégalomanie ; ceci s’applique généralement aux scientifiques ou aux hommes d’affaire.
  • Quand le grand méchant sort de prison, il ne dit pas qu’il s’est fait violer dans les douches ; ceci n’arrive uniquement qu’aux ex-criminels que le héros a coffré et qui sont obligé de lui servir d’indic dans le film.
  • Les grands-méchants ne sont jamais homosexuels, hommes d’église, très moches ou ayant une quelconque tare physique ; si ils sont riches ils sont forcément philanthropes, mais dans le cas contraire, ils sont sans foi ni loi.
  • Quand le méchant pose le canon de son arme sur la tête du héros après avoir flingués tout ses potes le canon (qui doit être très chaud) ne brûle jamais le héros.
  • Dans les films d’horreur, il y a toujours un mec qui s’y connaît dans ce genre de truc (randy dans scream) et généralement si le film a du succès il ne survit pas.
  • Le héros a toujours une arme cachée dans son pantalon.
  • Le héros sort toujours quelques secondes avant la fermeture de la porte automatique, ou son pote le balèze maintient la porte ouverte.
  • Le héros a des branchies car il peut tenir très longtemps sous l’eau.
  • Les pneus des camions sont toujours increvables.
  • Avec une voiture le héros peut effectuer des sauts gigantesques sans se prendre le volant dans la gueule à l’atterrissage.
  • Les voitures américaines n’ont pas d’airbag.
  • Le héros peut conduire une voiture avec le pare brise éclaté sans être gêné par le manque de visibilité.
  • Le héros à plus souvent des pompes en crocos rarement des baskets.
  • Le héros à toujours une dizaines de magasin de munition sur lui.
  • Le héros peut tirer 9 coups avec un revolvers 6 coups.
  • Le héros, qui a vidé tout son stock de munition, et à qui il ne reste plus qu’une balle, arrivera à descendre l’hélico du premier coup alors qu’il avait tiré comme un manche avant.
  • Quand le héros téléphone à la police ou n’importe quelle administration (hôpitaux, clinique, renseignement...), il ne patiente jamais plus de 10 secondes pour avoir quelqu’un qui lui passe 3 personnes et obtenir un numéro qu’il griffonne sur un bout de papier ridicule en 1 seconde sur le bord de la cabine téléphonique.
  • Les fenêtres et portes des films sont très performantes au niveau acoustique. S’il y a le raffut dehors, il suffit de fermer la fenêtre ou la porte et c’est le silence complet, plus rien ne passe.
  • Dans 95% des cas, quand le héros rentre chez lui de nuit et qu’il est pressé, soit la porte n’est pas fermée à clef (à croire qu’ils ne connaissent pas les verrous !) ; soit le héros met 20 minutes avant de trouver la bonne (bien souvent après les avoir fait tomber d’ailleurs).
  • Sous l’eau, il y a des sources de lumière (cf. Titanic)
  • Dans les films hollywoodiens se passant dans l’espace, le vaisseau du héros (ou des héros) a toujours un problème mécanique qui fait que le vaisseau, soit doit atterrir, soit ne peut repartir, sur/de la planète où le Mal se trouve justement caché (ou endormi).
  • 2 fois sur 3, les extraterrestres sont surnommés "petits hommes verts", même s’ils ne sont ni petits, ni verts.
  • Dans les films avec des extraterrestres, "l’aéra 51" est toujours dans le coup !
  • Le héros qui se bas pendant des heures...et tombe quelque fois dans l’eau n’est jamais décoiffé ou alors il lui suffit de passer la main dans ses cheveux encore imprégné d’un gel ultra fixant pour se recoiffer..(voir tintin)
  • Le méchant qui part dans un monologue interminable lorsqu’il détient le héros à sa merci ne peut s’empêcher de révéler l’endroit où il a posé la bombe ou la futur petite copine du héros...ce qui lui permet d’arriver juste à temps une fois après avoir botté le cul du méchant..
  • Les enquêteurs / détectives qui se rendent au domicile d’un personnage ont toujours leur carte de service greffée dans la paume de leur main
  • Quand il y a une énigme mathématique à résoudre, le flic va toujours voir un pro en informatique qui lui doit un service
  • Quand un flic d’une ville part dans une autre ville, les flics du coins cherchent toujours à le coincer, ou sont du côté des méchants
  • Lorsqu’un train passe devant la caméra, le conducteur du train actionne le sifflet de la loco pour dire bonjour au caméraman, de jour comme de nuit.
  • Lorsque le héros ou le méchant détache la loco des wagons, il ne s’occupe jamais du câble des freins qui les relie, et les wagons détachés continuent à rouler sans freiner.
  • Quand on sort dans la rue on entends des sirènes de police au loin. Si on est dehors mais qu’on entends pas les sirènes, ça veut dire qu’on est une blonde a gros seins qui se fait courser par le méchant, ou bien qu’on est pendant la scène finale ou le héros se bat avec le méchant.
  • La police arrive toujours pile au moment où le méchant est tué par le héros.
  • Lorsqu’un méchant a un pistolet pointé sur le gentil et qu’on entends un coup de feu, ça veut dire que l’héroïne s’est caché derrière le méchant et lui et a attendu que celui ci soit sur le point de tuer le héros pour lui tirer dans le dos. On le voit alors tomber sur le coté et l’héroïne , en pleurs est derrière lui. Personne ni le gentil, ni le méchant ni même nous l’avions vu rentrer.
  • Le méchant est asexuée. En effet, il capture la belle blonde (ou la chercheuse en physique nucléaire de 22 ans qui sait comment fabriquer une bombe pouvant détruire le monde) et l’enferme, toute habillée , sans rien lui faire, dans une pièce ou elle attends de se faire délivrer par le héros.
  • Quand un méchant prend la fuite, même si il tourne dans tous les sens, le héros le retrouve toujours en prenant une rue parallèle qui est en fait un super-raccourcis même si c’est la première fois qu’il vient dans cette ville et tout ça sans GPS.
  • Quand un bâtiment explose, l’explosion a la politesse de ne pas faire de dégâts à l’arrière du bâtiment pour que le héros puisse sortir sans être blessé.
  • Quand le héros fait exploser quelque chose, il s’en éloigne au ralentit sans se retourner vers l’explosion.
  • Les extraterrestres atterrissent toujours aux USA.


Ça se passe comme ça dans l’animation japonaise :

Liste proposée par Mario.

  • Le corps humain contient environ 20 litres de sang rouge fluo, qui coagule ultra rapidement ou pas du tout.
  • Le sang du corps humain est sous haute pression de manière à gicler très loin à la moindre coupure ; normal il y en a 20 litres.
  • La gravitation terrestre est sans fois moindre que sur la lune, ce qui permet de faire des sauts de 800m et de combattre en l’air 1h.
  • La gravitation est également fluctuante, puisque le personnage tombe d’un coup après s’être aperçu qui flotte en l’air.
  • Tous les extra-terrestres parlent la même langue que sur Terre (qui n’en a qu’une d’ailleurs) ; ce qui facilite les coalition intergalactiques.


Ont participé à cette liste :
Lionel Allorge, Caroline Bourgeois, Cyril Gazengel, Jean-Claude Poirier, SebPatu, Thierry, Cedric Koeppel, David Hanon, Céline Cano, Elias Welti, Nathalie, Philippe Meisburger, Nathalie Forget, Boris, Pablo Altes, Thibaut Jouandon, Jean Valéry Masset, Jean-Luc Perrodin, Jean-Seb Lebarbier, Steven Lisz, Georges-Eric Goujon, Timothée Boucher, EC/BC, Sébastien de Peretti, Georges Naoum, CptRaskolnikov, Raphael Limousin, Gaudelet, Michel Jacot, Sébastien Anastasi, José, Lyric, Flipflap, Jérémie Renault, Cagen, medoche71, richard, Mario, Benjy, Lyric.

Si vous connaissez d’autres règles de la vie à Hollywood, envoyez-les nous : webmaster@lunerouge.org

Copyright © : Lune Rouge


Autres pages sur le Web :

smiley Les Chuck Norris Facts
Version française de la liste des incroyables capacités supposées de l’acteur Chuck Norris.

smiley Le coup du chat
Liste des films utilisant le truc éculé du chat qui effraye le héros.

smiley Guide de survie
Le Guide de survie du personnage de film d’horreur !

smiley Erreurs de films
Site qui recense les erreurs de logique ou de continuité dans les films célèbres. Malheureusement envahi par la pub...

smiley L’informatique et le cinéma
Les choses que peuvent faire les ordinateurs dans un film (et pas dans le monde réel !).


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez-nous votre texte ou bien de une à trois photos par oeuvre (par e-mail ou par la poste). Nous la présenterons gratuitement aussi longtemps que possible. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science Fiction ou l'Horreur. Voir notre adresse dans la page Contacts

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge