Lune Rouge

La suppression d’un fond bleu ou vert

Par : Lionel Allorge

Sommaire => Français => Cinéma => SFX - Effets spéciaux

Comment supprimer un fond de couleur uniforme et le remplacer par une autre image :

Introduction :

Une fois vos séquences filmées sur un fond bleu ou vert, il faut maintenant supprimer ce fond de l’image de manière à ce que vos acteurs puissent être placés sur un autre fond.

Or si cela semble évident en regardant une image, il est beaucoup plus difficile de faire comprendre à l’ordinateur quel point (pixel) fait parti du fond ou du premier plan.

Pour cela, nous devons utiliser des logiciels plus ou mois spécialisés dans le traitement de l’image.

Chez les pros :

Les professionnels utilisent des logiciels spécialisés de composition de l’image (compositing en anglais) qui incluent généralement une suppression des fonds bleu ou vert, généralement sous la forme d’un plug-in d’une société spécialisée. Ces logiciels sont souvent hors de prix pour des particuliers mais peuvent être achetés par des associations par exemple.

Liste des logiciels de compositing :

Sous SGI :

Discreet Inferno

Discreet Flame

Sous Mac :

Discreet Combustion

Avid Xpress DV

Apple Final Cut Pro

Sous Windows :

Adobe After Effects

Discreet Combustion

Sony Vegas Video

Liste des plug-ins professionnels :

dvMattePro

Primatte

Ultimatte Corporation

Zbig Vision Ltd.

Exemple avec Adobe Premiere :

Souvent les amateurs ne disposent que d’un logiciel de montage non-linéaire de type Adobe Premiere.

Nous allons voir comment utiliser ce genre d’outils pour faire une incrustation a peu près réussie.

Elimination du fond sous Premiere :

pre01.jpg

Lancez le programme Premiere et importez vos vidéos dans le chutier.
Prenez votre vidéo sur fond bleu et déposez-là sur la ligne Vidéo 2.

pre02.jpg

Faites de même pour votre image ou votre vidéo de fond que vous placez sur la ligne Vidéo 1.

pre03.jpg

Avec un clic droit sur votre vidéo avec fond bleu, lancez le menu contextuel et sélectionnez Options vidéo/Transparence.

pre04.jpg

Dans la boite de dialogue Transparence, choississez dans le menu Type d’incrustation, la Chrominance. Avec la pipette, sélectionnez la Couleur du fond. Puis réglez les potentiomètres Tolérance et Dégradé de manière à faire disparaitre le fond bleu sans éliminer le personnage.

pre05.jpg

pre06.jpg

L’image du dessus est l’image d’origine.
Celle d’en dessous est le résultat calculé par Premiere.

pre07.jpg Les defauts sont nombreux : liseré bleu autour de l’acteur et de la flamme, bleu dans les lunettes...

pre08.jpg

Voici un autre réglage. La tolérance est augmentée avec un ajout de lissage fort.

pre09.jpg Le liseré bleu à en grande partie disparu mais la flamme et le bord de la lunette aussi !

pre10.jpg

Voici un autre essai avec comme Type d’incrustation : Différence RVB.

pre11.jpg Là aussi, le liseré bleu à en grande partie disparu mais la flamme et le bord de la lunette aussi !

Le problème :

Rentrons dans les détails techniques :

La vidéo numérique au format miniDV se prête très mal à l’élimination des fonds de couleurs. En effet la vidéo numérique comprime les images pour qu’elles occupent moins de place sur la bande (et ensuite sur votre disque dur). Cette compression est fixée par la norme DV (mise au point par Sony) avec un facteur de compression 5. Cette compression est fixe pour toutes les images. Donc, pour chaque image de vos films, le codec DV va tenter de diviser la taille de l’image par 5. Pour cela, il va supprimer de nombreuses couleurs.

En effet, l’oeil humain est plus sensible à l’intensité de la lumière (luminance) qu’aux couleurs. L’oeil humain perçoit environ 200 000 nuances différentes.

Le codage RVB (Rouge, Vert, Bleu) utilisé en vidéo code chaque couleur primaire sur un octet soit 8 bits d’informations (soit 2 à la puissance 8 = 256 valeurs possibles, de zéro à 255). Ainsi le Rouge est codé sur 256 valeurs, comme le Vert et le Bleu. Cela permet de disposer de 256*256*256 = 16 777 216 couleurs possibles). Il y a donc beaucoup plus de nuances enregistrées que ce que l’oeil humain peut voir.

L’idée est donc de supprimer certaines de ces couleurs en les remplacant par d’autres, de manière à réduire la quantité de nuances possibles.

Pour cela, le logiciel va convertir l’image de RVB à YUV qui est un codage où Y représente la luminance et U et V comprennent la couleur.

Pour info, voici la formule de passage de RVB à YUV :

Y = R * .299 + G * .587 + B * .114
U = R * -.169 + G * -.332 + B * .500 + 128
V = R * .500 + G * -.419 + B * -.0813 + 128

Les valeurs peuvent varier légèrement selon les sources. Elles proviennent de l’époque du passage de la télévision du noir et blanc à la couleur. Le Y représente la Luma et donnait une image compatible avec les téléviseurs noir et blancs. Les deux autres valeurs permettaient de recalculer les informations de couleurs et étaient ignorées sur les postes N&B.

La compression va donc jouer sur ces deux dernières valeurs. La notation consiste à attribuer 3 chiffres, un par canal, séparés par un caractère " :". Ainsi une image non comprimée sera-t-elle notée : 4:4:4. 4 représentant la valeur maximum. La norme DV en format américain NTSC comprime en 4:1:1 et en format européen PAL en 4:2:0.

Dans les deux cas, le DV élimine les 3/4 de l’information sur la couleur !

D’ou les problèmes rencontrés lors du détourage des fonds de couleur.

smiley : cette fiche n’est pas terminée...


Il ne vous reste plus qu’à développer d’autres applications de ce procédé, selon vos propres besoins.

Lionel Allorge


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez-nous votre texte ou bien de une à trois photos par oeuvre (par e-mail ou par la poste). Nous la présenterons gratuitement aussi longtemps que possible. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science Fiction ou l'Horreur. Voir notre adresse dans la page Contacts

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge