Lune Rouge

Le fantôme du manoir

Par : Lionel Allorge

Sommaire => Français => Cinéma => SFX - Effets spéciaux

fantome03.jpg Le Fantôme maudit hante le manoir de la mort qui tue smiley

Vous êtes perdu dans la lande écossaise, c’est la pleine lune et la nuit commence à tomber...
Ne voulant pas subir le sort des deux personnages du film "Le Loup Garou de Londres", à savoir : finir dans une série B foireuse,
vous vous décidez à demander asile pour la nuit dans ce vieux château fort qui trône au bord du Lock.
Un vieux châtelain vous accueille en vous prévenant qu’il ne vit pas seul : ses ancêtres hantent toujours les lieux et ils n’aiment pas les étrangers !
Comme vous n’avez pas le choix et que de toute façon vous ne croyez pas aux fantômes, vous vous décidez à passer la nuit là.
Mais votre sommeil est de courte durée car, au beau milieu de la nuit, baignée de la pleine lune, des gémissements vous réveillent !
Votre sang se glace dans vos veines ! La porte de votre chambre s’ouvre dans un grincement horrible !
Et là, devant vos yeux incrédules, passe une forme humaine à moitié transparente !

Cette scène novatrice et jamais vue, sortie de mon cerveau fécond ne va pas être très difficile à tourner. Il faut juste préparer ses plans de manière à les filmer en deux versions : avec et sans le fantôme.

Il faut impérativement que la caméra soit fixe pour que cet effet fonctionne. Il faut aussi débrayer tous les automatismes de la caméra : Autofocus (mise au point), Iris (ouverture) et l’anti-tremblement.
Nous allons en effet filmer 2 fois de suite le même plan, l’un avec l’acteur, l’autre sans.

fantome01.jpg fantome02.jpg

Première partie, on filme le décor vide.

Seconde partie, on filme l’acteur dans le même décor.

Il faut ensuite mélanger les deux images pour obtenir une transparence plus ou moins forte :

fantome13.jpg


Voici 2 manières de faire ce mélange en utilisant le logiciel Adobe Premiere :

1ère méthode :

fantome11.png On utilise une transition classique : le fondu enchaîné.

On place les deux clips sur la ligne de temps (Time Line). Le premier sur la ligne "Vidéo1A" et le second sur la "Vidéo1B". L’ordre n’a pas d’importance. On ouvre la fenêtre des transitions et l’on choisit dans le menu "Fondu" puis "Fondu enchaîné". On tire cette ligne (drag and drop) vers la partie "Transition" de la ligne de temps. Si nécessaire, on agrandit la transition pour qu’elle ait la même taille que les deux clips.

Ensuite, on double clique sur la transition pour ouvrir la boite de dialogue ci-contre.

On choisit le même réglage pour le début et pour la fin, en général autour de 50%.

Puis on valide et on lance le calcul en appuyant sur la base d’espace.

fantome12.png


2ème méthode :

Plus complexe mais permettant des effets plus sophistiqués, elle consiste à utiliser une image en niveau de gris pour générer un certain niveau de transparence.

Plus l’image est blanche, moins elle est transparente et plus elle est noire, plus elle est transparente.

On peut donc faire un dégradé de gris en partant du noir jusqu’au blanc pour obtenir un fantôme qui se matérialise au fur et à mesure qu’il traverse l’image.

Pour générer cette image cache, on peut utiliser son logiciel de manipulation préféré. Ici l’exemple est fait avec un logiciel libre que je vous conseille : The GIMP.

Vous lancer le logiciel et obtenez la barre de fonction ci-contre :

On définit la couleur d’avant plan en Noir et celle d’arrière plan en Blanc (Icônes en bas à gauche de la fenêtre).

fantome08.png
fantome07.png Vous choisissez dans le menu "Fichier" puis "Nouveau..."

et vous réglez la taille de l’image en fonction de la taille de votre vidéo.

Comme nous travaillons en DV PAL, c’est donc 720x576.

Les autres paramètres n’ont pas d’importance. Vous validez.

 

On choisit alors la fonction "Remplire avec un dégradé" et l’on tire sur la nouvelle image un trait de la gauche vers la droite pour obtenir un dégradé de noir vers blanc.

On enregistre cette image dans un format qui compresse sans perte comme le Targa (.TGA) ou le Tiff (*.TIF).

fantome06.png
fantome04.png On place le clip sans le fantôme sur la ligne "Vidéo1A".

On place le clip avec le fantôme sur la ligne "Vidéo1B"

On clique sur le clip de la ligne 1B avec le bouton droit pour obtenir le menu contextuel ci-dessous :

On y sélectionne le menu "Options vidéo" puis "Transparence" fantome05.png
fantome09.png Dans la boite de dialogue "Transparence", on sélectionne le "Type d’incrustation" comme étant "Image cache", puis on clique le bouton "Choisir" dans la partie "Cache" en haut à gauche.

Dans la partie "Echantillon" en haut à gauche, on vérifie que la transparence est bien prise en compte en utilisant les 3 modes de visualisation possibles, sous la fenêtre vidéo.

Il est possible d’inverser la valeur du blanc et du noir, si l’on s’est trompé de sens, en cliquant dans la case "Inverser".

Vous lancez alors le calcul de l’effet.

Téléchargez la version Real de cet effet (238 ko) : fantome.rm

Merci à Cyril Conforti pour avoir joué les fantômes au pied levé smiley

Voici une illustration tirée du livre "La pluie et le beau temps" de Gustave Demoulin, qui explique le trucage utilisé pour faire apparaître un fantôme dans une pièce de théâtre :

Illustration

Il ne vous reste plus qu’à développer d’autres applications de ce procédé, selon vos propres besoins.

Copyright : © Lionel Allorge


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez-nous votre texte ou bien de une à trois photos par oeuvre (par e-mail ou par la poste). Nous la présenterons gratuitement aussi longtemps que possible. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science Fiction ou l'Horreur. Voir notre adresse dans la page Contacts

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge