Lune Rouge

Comment j’en suis arrivé là

Sommaire => Français => Fantastique et S.F. => Textes

 

Comment j’en suis arrivé là

 

FeuFeu

 

Je me souviens, de ma petite enfance, presque rien. Non, rien jusqu’à quatre ans. A part quelques jouets très colorés, rien avant cet âge. Je me souviens des histoires que ma mère me lisait, des histoires que je lisais avec elle, que j’ai lues tout seul. J’avais appris à lire sans que personne ne s’en rende compte, seul. Je me souviens de mon premier jour à l’école avec les autres enfants. Abandonné, seul dans la cour. Les parents qui font signe au-delà des grilles.

Je me souviens de ma première éducatrice : stricte, grande, maigre. Souvenir sévère même si elle était gentille. Je me souviens de ces années à l’école de ma facilité pour ingurgiter des matières les plus diverses : apprendre à lire, à écrire, à compter, l’histoire pour ne pas reproduire les erreurs des anciens, la géographie pour connaître le monde qui nous entoure, la musique si rigoureuse et si libre, la grammaire, l’orthographe, l’algèbre, la géométrie, le sport, le dessin, les langues étrangères.

Je me souviens de ces enseignants si identiques, si différents. Ma préférée reste ma prof d’astromécanique. C’est grâce à elle que je suis devenu ce que je suis. Je me souviens de ses grands yeux noirs, de son sourire, de sa manière de me regarder fièrement à chaque fois que je donnais la bonne réponse.

Je me souviens de ma timidité, de mes difficultés d’élocution, du fossé quasi infranchissable avec mes camarades. Je n’étais pas comme eux. Je me souviens de la première à avoir osé m’approcher, qui m’a laissé l’embrasser. Ce n’est pas allé bien loin ni bien longtemps.

Je me souviens de mon entrée à l’école militaire, major du concours de recrutement. Une fois de plus, j’ai dû me débrouiller seul pour rejoindre l’école. Je suis l’élève des transports en commun ! Je me souviens combien j’étais fier et heureux de piloter mon premier chasseur.

Je me souviens du cri de rage du premier ennemi que j’ai abattu, encore élève-officier à la base d’entraînement. Je me souviens de ma première affectation en unité de combat, bleu parmi les héros. Accueilli en égal pour la première fois par mes semblables. Un Dragon Volant avec une victoire avant d’intégrer la Flotte ! Quelle recrue !

Je me souviens de la campagne de Rigel. Les chasseurs Krubi nous ont donné du fil à retordre, sans parler de leurs croiseurs et destroyers. Je me souviens de mes frères d’armes, fauchés en pleine jeunesse par une torpille protonique, une mine à neutrons indétectable ou une salve de masers.

Je me souviens des médailles reçues pour bravoure, tactique ou pour avoir ramené mes ailiers en un seul morceau au milieu de la mitraille. Je me souviens des missions au sol, guérilla infâme face aux Burkoï dans des conditions insupportables. Je me souviens des Kraï dérisoires, des Talfi loyaux, des Poroï qui ne se rendent jamais, de tous ces adversaires vaillants que nous avons fini par vaincre.

Je me souviens de ma joie quand, jeune commandant, les vingt-et-un Grands m’ont nommé amiral et confié toute une flotte. Je me souviens des premières décorations que j’ai décernées et apposées moi-même sur le torse des chasseurs méritants. Je me souviens de mon incompréhension quand, trois ans plus tard, aux élections suivantes, les nouveaux Grands m’ont éloigné du front, expédié dans une zone déserte, à traque une cible improbable.

Je me souviens de la surprise générale lorsque nous avons découvert de la vie près d’une naine blanche, une étoile isolée aux franges de la galaxie. Je me souviens de la résistance farouche de ses habitants. Ils se désignent comme étant les Uma. Ils ont à peine découvert le laser, la fission atomique et propulsent leurs véhicules avec des moteurs à explosion. Quelle blague !

Je me souviens du premier que nous avons capturé. Personne n’est revenu de sa ressemblance avec nous. Un frère perdu au milieu des étoiles ? Une mission d’exploration qui se serait perdue corps et biens ? Je ne me souviens de rien de tel dans ce secteur.

Je me souviens du regard expressif de chacun de nos prisonniers, de leur attitude pitoyable. Pas un qui ait cherché à communiquer. Je me souviens du mal que j’ai à décider, pour la première fois de ma longue vie. Décider du sort d’une planète, d’êtres pareils à nous mais si différents. Que feriez-vous à ma place ?

Texte © : FeuFeu.


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez votre texte ou des photos de vos oeuvres par courriel au webmestre. Nous la présenterons gratuitement dans notre galerie. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science-Fiction ou l'Horreur.

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge