Lune Rouge

L’alliance de l’ombre

Sommaire => Français => Fantastique et S.F. => Textes

 

L’alliance de l’ombre

Damien Frenzel

 

CHAPITRE 1 : Arrivée mouvementée

Une corvette corellienne explosa dans l’espace. Les deux vaisseaux pirates responsables de sa destruction continuèrent leur route, déchaînant leurs batteries de turbolasers sur une frégate d’escorte. Ils furent pris dans le feu croisé de la frégate et d’un cuirassé arrivé derrière eux. Les deux cargos lourds furent anéantis en moins d’une minute. La nouvelle république venait d’envoyer une flotte de vaisseaux enquêter sur un mystérieux appel de détresse en provenance de la planète Denab dans le secteur Sluis. La flotte - composée d’une dizaine de vaisseaux dont un croiseur Dauntless et deux croiseurs Liberator- était tombée nez a nez avec des mercenaires. Grâce a l’habileté de son Amiral, la flotte de la république avait vite adopté une formation défensive, prenant doucement le dessus sur la trentaine de vaisseaux des mercenaires. Le plus grand bâtiment de la flotte des pirates - une corvette de classe Maraudeur- explosa subitement dans un déluge de flammes face a un groupe de huit ailes Y crachant torpille sur torpille. La bataille ne dura qu’une demi- heure. Les mercenaires sauvèrent le reste de leurs vaisseaux en plongeant dans l’hyper- espace.

La flotte de la nouvelle république - pourtant en infériorité numérique - n’avait perdu que deux corvettes et quatre Y-wings.

 

CHAPITRE 2 : Mystère

L’amiral Neimad Teneskian enregistra son rapport sur la bataille.

Notre flotte est arrivée comme prévu dans le système Sluis mais des mercenaires étaient également sur place. Nous les avons mis en déroute. Il semblerait qu’ils aient eux aussi entendu cet appel de détresse et qu’ils aient décidé d’aller voir s’il y avait des choses de valeurs a piller.

Nos vaisseaux sont toujours a proximité de Denab et nous effectuons plusieurs scanners pour vérifier la présence des gaz toxiques mentionnés dans l’appel a l’aide. La première surprise que nous ayons eu en scannant cette planète est qu’il n’y avait que quelque formes de vie et une importante concentration de métal. Or, cette colonie aurait du abriter 1207 colons. Je vous ferait parvenir mon prochain rapport des que nous auront analysé des échantillons d’air et de terre de la planète.

Teneskian envoya son rapport a Coruscant puis sortit dans la coursive en direction de la passerelle. Deux hommes portant un long manteau brun a capuche l’y attendaient. Les deux jedi s’inclinèrent devant l’amiral quand celui- ci arriva a leur hauteur.

"- Maître Garey, padawan Manner, avez vous appréciez la bataille ?"

Tots Garey et son apprenti Gan Manner relevèrent la capuche de leur manteau.

"- Vous vous êtes très bien sorti de cet affrontement, amiral

- Merci, mais cette flotte désorganisée n’a pas été un problème. Voulez vous toujours partir avec notre équipe d’exploration tout a l’heure ?

- Bien sur, répondit le maître jedi, nous devons faire notre rapport le plus rapidement possible a l’académie jedi.

- Tres bien, alors soyez prêts a partir dans trois heures.

- Nous le seront."

Les deux humains se retirèrent dans leur cabine. Tots Garey était un grand homme aux yeux bleus, avec une chevelure blonde qui lui tombait jusqu’aux épaules. La trentaine, il mesurait environ 1m80. Son apprenti, Gan Manner avais 16 ans, les cheveux châtains clairs coupés court et de grands yeux noisette. Il faisait 10cm de moins que son maître.

Tous deux préparaient leur sac en vue de l’expédition.

"- Pourquoi avons nous besoin d’aller sur cette planète, maître ? demanda Gan.

- Parce que j’ai le sentiment qu’on va y découvrir une foule de choses intéressantes, lui répondit- il.

- Maître, depuis qu’on est arrivé dans ce système, j’ai ... je sens comme une perturbation dans la force, cette planète me trouble.

- Ne t’inquiète pas, lui dit son maître, il ne reste que quatre formes de vie sur ce caillou d’après Teneskian. La seule chose inquiétante est qu’il n’y a plus aucune trace du gaz toxique mentionné par les colons dans leur appel.

- Et si cette catastrophe était le fruit d’une expérience impériale qui a mal tournée ? Ou d’une cérémonie sith ?

- Tu réfléchi trop mon jeune apprenti, je suis sur que nous ne trouveront rien de tout cela sur Denab.

- J’espère que vous avez raison, maître, car j’ai un mauvais pressentiment."

 

CHAPITRE 3 : Premier Contact

Trois heures plus tard, les 15 personnes de l’expédition embarquèrent a bord de la navette Gamma. Le vaisseau sorti de l’énorme hangar du Tempête escorté de deux ailes A. La descente était mouvementée a cause de grosses rafales de vent. Le transport émergea enfin de la couche de nuage. Un paysage apocalyptique s’étendait devant les yeux de Gan et de son maître. Cette planète n’était plus qu’un gros caillou sans vie. La navette survolait les étendues brunâtres de Denab alors que quelque chose apparaissait a l’horizon.

"- Capitaine, agrandissez ce secteur s’il vous plait" demanda Garey en montant une petite tache blanche au milieu du désert brun.

"- Eh bien, dit Gan, qui s’était glissé derrière son maître, on dirait que quelque chose a survécu au désastre.

- On dirait une petite ville, lui répondit le copilote."

Plus le transport se rapprochait de la ville, plus les bâtiments semblaient grands.

"- Vous êtes bien sur que les colons n’étaient qu’un millier ? demanda Manner.

- Ces bâtiments ont l’air étonnement grands, poursuivit Tots, surtout cette sorte de pyramide au centre...

- Ça ressemble a un temple Massassi, constata Gan, si on enlève ces deux grandes tours de chaque coté et la plate forme a son sommet...."

Soudain, ils la sentirent, une présence qui se situait dans la ville. C’était un jedi. Non, pas un jedi, cette présence était maléfique, elle semblait pleine de haine et de vengeance. Puis elle disparut aussi subitement qu’elle était arrivée.

"- Maître...

- Oui, répondit Garey a son padawan, moi aussi je l’ai sentie.

- Un sith ? demanda Gan

- Je ne sais pas. Ça provenait de cette pyramide. Je te l’avait dit qu’on découvrirait des choses intéressantes.

- Et je vous l’avait dit que j’avais un mauvais pressentiment, lui retourna son apprenti."

La navette fit un vol de reconnaissance au dessus de la ville. Pendant un instant, Manner crut apercevoir deux sabrolasers rouges qui s’entrechoquaient mais il n’en dit rien a son maître.

Allez Gan, reprend toi, se dit- il. Qu’est ce qu’un sith ferait sur ce rocher sans vie.

Gan Manner n’eut pas le temps de terminer sa réflexion. Une Aile A venait d’exploser a la suite d’un tir de batterie laser venant du sol.

"Accrochez vous derrière !" prévint le pilote. dans le cockpit, les deux pilotes s’affairaient sur les commandes, pour échapper a cette batterie qui n’avait tiré qu’une fois.

"- Boucliers chargés, moteurs au régime maximal, avisa le copilote

- OK, on dégage d’ici, lui répondit son équipier en mettant le cap sur la flotte"

 

CHAPITRE 4 : Perturbation

"- Tu dit une présence ? Tu croit que c’était un jedi ? demanda Luke Skywalker a l’hologramme de Tots Garey qu’il recevait dans la salle des communications du temple jedi de Yavin 4.

- Non, ce n’était pas un jedi. C’était plutôt un sith ou un jedi noir. J’ai sentit beaucoup de rage et un désir de vengeance.

- Très bien, reste attentif a la force et prévient moi si cette présence sort de l’ombre.

- D’accord Luke. Et en ce qui concerne cette histoire ? Comment un millier de colons auraient pu bâtir une ville de centaines de milliers d’habitants. Et cette batterie turbolaser ?

- C’est très intriguant en effet. reste sur place et retourne si tu le peut sur la planète.

- Je pourrait peut être organiser une expédition secrète pour moi et mon apprenti.

- Propose ton plan a l’amiral Teneskian. Si tu peux t’infiltrer sur Denab et élucider cette intrigue, fais le.

- Je suis d’accord Luke.

- Et fais bien attention a ton apprenti. Son potentiel est exceptionnel. Il pourrait bien devenir le jedi le plus puissant de sa génération avec Anakin Solo.

- Ne vous inquiétez pas Luke. Je vous recontacte des que j’ai du nouveau.

- Que la force soit avec vous. Skywalker, terminé.

Le maître jedi rejoignit son padawan au simulateur de vol pour lui parler de son projet d’infiltration. Gan Manner passait tout son temps libre sur le simulateur car il voulait devenir pilote. Il espérait un jour commander son propre escadron.

"C’est une super idée, répondit Gan a propos du projet d’infiltration. Cette histoire manquait un peu d’action a mon goût."

Les jedi rejoignirent Teneskian sur la passerelle pour établir un plan. Celui- ci les attendait visiblement.

"Je viens de parler avec l’amiral Ackbar, commença Neimad. Il semble aussi impuissant que nous face a cet enchaînement d’évènements. Il m’a dit que la flotte du commandant Bresken arrive sous peu pour nous épauler en cas de problème. Elle sera la dans une journée. Cette force supplémentaire est composée de deux croiseurs calamariens, 1 frégate d’assaut et trois canonnières corelliennes. Notre puissance de feu sera donc suffisante pour anéantir cette ville s’il le fallait."

Durant l’heure suivante, l’amiral et les deux jedi allèrent dans la salle de briefing pour mettre au point leur plan d’infiltration.

"- Alors voila notre plan final, expliqua l’amiral. Grâce a une aile Y bi- place, vous pénètrerez dans l’atmosphère de Denab hors de portée d’éventuels détecteurs puis vous volerez en rase- motte vers la ville. Vous vous poserez a sa périphérie et commencerez votre investigation. Vous partirez en mission des que la flotte du commandant Bresken sera arrivée.

- Ça a l’air parfait, nous explorerons la ville a la recherche de survivants et des causes du génocide des colons. Nous chercherons aussi cette mystérieuse présence, ajouta mentalement Tots."

 

CHAPITRE 5 : Une alliance destructrice

Une ombre noire se tenait debout au sommet du temple sith de Denab. Derec Noba observait le couché de soleil a l’horizon de la planète ravagée. Il ne revenait toujours pas de ce qu’il avait réussit a faire. Grâce a son contrôle du coté obscur de la force, il avait plié la volonté des colons pour leur faire bâtir une splendide ville et une immense pyramide sith. il avait ensuite grâce à son esprit ouvert des fissures dans les plaques tectonique déversant ainsi du magma sur toute la planète en préservant sa ville et ses colons a qui il avait "suggéré" d’envoyer un appel de détresse a la république. Puis utilisant toute la puissance du coté obscur, il avait ordonné aux colons de se jeter dans une fissure qu’il avait créé dans la terre.

Le jedi noir maîtrisait maintenant totalement la force, il se sentait plus puissant que n’importe quel jedi minable de l’académie de Skywalker. Skywalker, il avait été son maître, c’est lui qui lui avait appris a se servir de la force. Derec Noba rêvait du jour ou il pourrait se retrouver face a cet abruti. Luke Skywalker l’avait trompé, il lui avait menti. La force était un instrument de pouvoir, avoir la force c’est être puissant. Quelqu’un qui est doué de la force doit dominer les peuples, pas les servir. Ce serait bientôt fait grâce a sa nouvelle alliance. Derec avait contacté un seigneur de guerre impérial pour anéantir la république. Grâce a des plans volé par Noba avant sa fuite et aux compétences du seigneur de guerre Quarrik, un nouveau type de vaisseau était en construction. Ce serait le plus grand et le plus dangereux croiseur de la galaxie. Les chantiers de construction de Quarrik étaient en passe de terminer le premier Hyper- destroyer impérial. Long de 17Km500 et armé de centaines de turbolasers, ce croiseur allait sonner le glas de la nouvelle république.

Il l’avait baptisé l’Exterminateur. Ce nom était parfait pour les missions que le destroyer accomplirait.

Noba redescendit dans le temple pour entraîner son apprentie, Farda Bant. Farda était une bonne élève. Il l’avait découverte parmi les colons et avait décidé de la former aux voix du coté obscur.

Il trouva cette dernière en train de s’entraîner avec son sabre laser.

"Se battre contre de l’air c’est facile" lui dit Derec en sortant son sabre "mais contre un adversaire, c’est un peu plus dur"

Tous deux se mirent en position. Les deux sabres éclairaient les murs d’une lumière rouge sang. Soudain, Farda attaqua, elle fit fouetter son sabre par dessus son épaule et l’abattit sur la gauche de son maître. Celui- ci para et contre- attaqua en tournant sur lui- même pour envoyer sa lame vers le cou de son apprentie. Bant intercepta le coup puis sauta par dessus Noba pour retomber derrière lui et lui enfoncer son sabre dans le dos. Derec ayant prévu l’attaque, il s’accroupit et lança sa jambe, fauchant Farda Bant au moment ou elle touchait le sol. Se relevant en un éclair, il écrasa le bras de son élève qui lâcha son arme puis il donna un coup de sabrolaser vers l’épaule de Farda, arrêtant le coup après que son sabre ait pénétré de quelques centimètres dans sa chair.

"- Il te reste beaucoup a apprendre ma jeune padawan, dit le sith en désactivant son arme. C’est assez pour aujourd’hui, je vais aller dans la salle de communication pour me tenir au courant de l’avancée de nos plans. Va a la batterie de senseurs pour t’assurer que nos chers amis républicains sont toujours la.

- Oui mon maître dit Farda Bant en se relevant péniblement."

Arrivé dans le centre des communications, Derec Noba s’assit quelques instants pour réfléchir.

Farda est devenue très forte, elle pourra bientôt m’égaler au combat. J’ai hâte de la voir tuer son premier jedi.

S’asseyant devant le terminal, il composa le code personnel du seigneur de guerre Quarrik.

J’espère que cet imbécile a terminé la construction de mon vaisseau, la flotte de la république ne restera peut être plus longtemps dans le secteur.

L’image d’un homme de 40 ans, les cheveux grisonnant sur les tempes et avec les joues bouffies apparut sur l’écran.

"- Seigneur Noba ! dit- il d’un ton enjoué, que me vaut l’honneur d’un de vos appels ?

- Seigneur Quarrik, je voudrait m’enquérir de l’avancée des travaux sur mon hyper- destroyer, lui répondit le jedi noir

- Oui, eh bien notre hyper- destroyer est pratiquement achevé. Il ne reste plus qu’a charger les systèmes d’arme et de défense avec le gaz Tibanna. Ma flotte devrait arriver dans le système de Denab dans 9 heures.

- Est- ce que l’hyper- destroyer en fera partie ? demanda Derec

- Oui, l’Exterminateur fera partie de la flotte. Il sera accompagné de six destroyers de classe impérial et huit de classe Victoire. Il y aura aussi des vaisseaux d’escorte comme des frégates lancier.

- Excellent, ce sera bien assez pour détruire les vaisseaux républicains.

- La première étape de notre plan de reconquête est toute proche. Avec ce croiseur, je suis invincible !

- Nous sommes invincibles, seigneur Quarrik. Ne l’oubliez pas. Noba, terminé.

 

CHAPITRE 6 : En route pour Denab

Tots Garey et Gan Manner étaient dans le hangar du croiseur Dauntless Tempête ou ils préparaient leur Y- wing au décollage. La flotte du commandant Bresken venait d’arriver dans le système de Denab et avait rejoint les vaisseaux de Teneskian. Le vaisseau amiral de Bresken - le croiseur calamarien Prince des étoiles- était visible au delà du champ de retenue magnétique. L’amiral Neimad Teneskian donna quelques dernières recommandations puis les deux jedi montèrent dans le cockpit. Garey laissa la place du pilote a son apprenti qui rêvait de piloter l’aile Y. Le chasseur s’éleva élégamment sur ses répulseurs, franchit le sas du hangar puis disparut. Neimad regarda encore quelques instant au delà du hangar puis fit demi tour et rejoignit la passerelle. Damian Teneskian était un grand homme musclé qui approchait de la cinquantaine. Il avait des cheveux gris coupés court, des yeux verts et une mâchoire carrée.

A l’intérieur du bombardier bi- place, Gan s’amusait comme un fou. Evoluant au milieu des croiseurs de la république, il enchaînait tonneaux sur loopings, mettant le vieux chasseur a rude épreuve.

"- Bon, ça y est, tu as le vaisseau en main non, tu peut arrêter tes cascades ? On a quand même une mission a remplir, tu te rappelle ? dit le maître jedi, mal a l’aise.

- Oui maître, mais c’est la première fois que je pilote un Y- wing, je voulais voir ce que ce vieux coucou a dans le ventre.

- Eh bien tu ferais mieux d’arrêter sinon tu verra ce que moi j’ai dans le ventre...

- Très bien maître, je met le cap sur les coordonnées."

Au moment ou l’aile Y disparut dans l’atmosphère de Denab, une multitude de vaisseaux impériaux arrivèrent derrière la flotte républicaine.

 

CHAPITRE 7 : Des nouveaux arrivants

L’amiral Teneskian observait l’espace quand l’officier des senseurs prit la parole d’une voix tremblante.

"- Amiral, contacts inconnus en approche par 2- 7- 0.

- Combien de contacts ? demanda Neimad.

- Beaucoup, monsieur, lui répondit l’officier qui avait pali."

Teneskian garda son calme habituel quand il donna ses ordres

" Timmonier, retourner nous pour faire face aux vaisseaux non identifiés, communications, contacter la flotte pour qu’elle en fasse de même. Dénombrez moi les vaisseaux de la flotte adverse : je veux aussi la taille de chaque croiseur. Dites a la flotte de passer en alerte rouge, tous les hommes a leur poste. Chargez les boucliers et les armes."

Deux minutes plus tard, les croiseurs républicains faisaient face a la flotte ennemie et le rapport tomba.

"- Amiral, ils y a 20 vaisseaux ennemis - sûrement des impériaux - dont un qui est gigantesque. Il y a 5 vaisseaux de léger tonnage, 14 de moyen tonnage et un croiseur immense. Oh non...

- Quoi ?

Un croiseur interdictor vient d’activer ses puit gravifiques

- Quelle taille fait leur gros croiseur ? demanda Neimad.

- On estime sa longueur a 15km ou même plus.

- Dites a tous les pilotes de monter dans leurs chasseurs, demandez au commandant Bresken de prendre ses deux croiseurs Mon cal et ses trois gunships pour se mettre en formation d’attaque avec le Tempête. On va s’occuper du plus grand de leur croiseur. Que tous les chasseurs engagent les chasseurs ennemis sauf les 4 escadrilles de B- wings qui nous épauleront contre cet énorme vaisseau."

La flotte de croiseurs de la nouvelle république allait s’engager dans une bataille désespérée. Tous les hommes et femmes a bord de ces vaisseaux se battraient pour survivre

Pendant ce temps la, une aile Y volait a grande vitesse quelques mètres au dessus du sol dévasté de Denab.

Elle se dirigeait vers la dernière ville de ce monde surnommée "Objectif prime" par Teneskian.

Le chasseur dépassa une dernière montagne et arriva en vue de la ville. Gan posa le vaisseau derrière une grande tour en forme de champignon a la périphérie de la ville. Les deux jedi sortirent du cockpit et avancèrent prudemment en direction de l’étrange pyramide. Gan se sentait très mal a l’aise. Il dit a son maître :

"- J’ai l’impression qu’on est observé

- Oui moi aussi d’ailleurs..."

Garey ne finit pas sa phrase. Lui et son apprenti venaient subitement de s’arrêter, la présence qu’ils avaient ressenti le jour d’avant étant toute proche.

"Cette fois plus de doutes possibles" commença Tots "C’est bien un jedi, ou plutôt c’en était un."

Les humains n’étaient plus qu’a un kilomètre de la pyramide, il se remirent en marche redoublant de prudence. Plus ils avançaient, plus Gan et Tots se demandaient si ils n’y avaient pas plusieurs jedi noirs.

Arrivés devant l’entrée de ce qui apparaissait clairement comme un gigantesque temple, les jedi savaient que deux êtres se trouvaient dans le bâtiment. Bizarrement, pendant qu’ils marchaient vers l’édifice de pierre noire, les auras des deux êtres avaient faiblies d’un coup.

Sentant qu’un danger approchait, le maître jedi Tots Garey détacha son sabre laser de sa ceinture et alluma sa lame d’énergie pure. Une lumière orangée se répandit sur les murs d’ébène. Son apprenti Gan Manner en fit de même et activa son arme doté d’une lame de couleur verte.

C’est alors que deux ombres tombèrent d’un balcon situé plus haut pour tomber droit sur les jedi. Ceux- ci, grâce a leurs réflexes aiguisés, firent un roulé- boulé pour se rétablir plus loin. Les deux créatures qui avaient sauté de leur promontoire se redressèrent.

Ce ne sont pas des jedi, pensa Manner. Ces êtres ressemblaient a des wampas de Hoth en plus petit et agile, une fourrure vert sombre couvrant tout leur corps.

Ces monstres sont a moitié pensant, se dit le jeune jedi, Ils sont animé d’une haine violente envers nous, c’est cette haine que mon maître et moi avons du percevoir.

Les deux bêtes sautèrent sur Garey qui recula et fit fouetter sa lame au moment ou les créatures lui sautaient dessus. Gan vit la lame orange de son maître sortir du dos d’un des monstre mais l’autre eu le temps de griffer l’épaule droite du jedi. Son apprenti s’élança en l’air et retomba la lame pointée vers la nuque de la bête. Celle- ci s’écroula raide morte sur Tots.

Les jedi se relevèrent et entreprirent de fouiller la pyramide sabres allumés pour faire office de torche.

 

CHAPITRE 8 : Survivre

Les deux flottes se rapprochaient a pleine vitesse toutes armes dehors pour la bataille.

"- Combien de temps avant d’arriver a portée de tir ? demanda l’amiral

- Deux minutes monsieur, lui répondit l’officier tactique.

- Que tous les chasseurs sortent des hangars et se regroupent par escadrons"

Le Tempête évoluait un peu au dessus de la Flotte, volant en formation parfaite avec le Prince des étoiles et le Libérateur, les deux croiseurs calamariens du commandant Bresken. Les trois canonnières assuraient l’arrière des gros vaisseaux.

Neimad Teneskian expliqua son plan d’attaque a Bresken.

"Commandant, je voudrait que vos gunships arrosent la passerelle du destroyer d’un feu nourri. Vos deux croiseurs devront se mettre en position afin de pilonner le ventre du vaisseau. Quand au Tempete, il se chargera des boucliers avant du destroyer. Les B- wings s’occuperons des moteurs."

"- Amiral, nous sommes a porté de tir, annonça l’officier

- Feu a volonté ! Artilleurs, décorez ce vaisseau avec de grandes colonnes de flammes."

Les six croiseurs se positionnèrent selon les ordres de l’amiral et commencèrent leur attaque.

Pendant ce temps, deux corvettes et une frégate Nébulon B se faisaient sérieusement malmener par un destroyer Imperial. Une des corvettes explosa a la suite d’un tir touchant ses moteurs. Deux cuirassés venant de détruire un croiseur Victoire vinrent leur prêter main forte. Ils concentrent leurs salves sur l’arrière de la passerelle du vaisseau ennemi jusqu’a la couper du reste de sa superstructure ainsi privée de boucliers. Quelques tirs plus tard, le destroyer de classe Mark II, fleuron de la flotte impériale n’était plus qu’une épave a la dérive.

Un escadron d’ailes Y se rua sur un croiseur carrack, le transformant vite en une grosse boule de feu. Les Y- wings se concentrèrent ensuite sur une frégate lancier, véritable plate- forme anti- chasseurs.

Les pilotes des vieux bombardiers n’étaient pourtant pas décidés a laisser cette cible. 24 torpilles fusèrent en mme temps vers le vaisseau léger. Quelques missiles furent détruits par les canons lasers de la frégate mais la plupart atteignirent leur cible, faisant exploser sa passerelle. Une série d’explosion secondaires retentirent et les lumières du vaisseau s’éteignirent.

Un croiseur liberator et une frégate d’assaut livraient un combat perdu d’avance face a trois destroyers Mark II. La frégate explosa sous le feu nourri des destroyers. Soudain, deux escadrilles d’ailes E escortant un groupe de 4 navettes d’assaut prirent part au combat rééquilibrant légèrement les forces.

Les E- wings se séparent en plusieurs groupes pour détruire les dômes générateurs de boucliers, seul point faibles des croiseurs ennemis. Toutes leurs attaques furent couronnées de succès, sauf pour quatre ailes E qui furent prises dans le feu croisé de deux destroyers. Le croiseur liberator et les navettes eurent vite fait de réduire les trois destroyers a néant.

Dans le cockpit de son aile A, le capitaine Gardan ordonna a son escadrille de resserrer la formation. Les douze chasseurs se dirigeaient vers une importante concentration de Tie fighters.

"4 Klicks avant contact, escadon Or, dit celui- ci, volez par paire."

Gardan et son équipier volèrent en direction de trois intercepteurs qui ne les avaient pas repéré. Or leader arma ses missiles et en envoya deux vers le Tie le plus proche. Le chasseur se transforma en boule de gaz incandescents. Les deux autres ennemis firent une boucle pour revenir derrière les A- wings. Gardan fit faire un virage serré a son chasseur et verrouilla son réticule de visée sur un Tie qui venait de finir sa boucle. Deux rayons écarlates transpercèrent les panneaux solaires de l’engin qui parti en vrille avant d’exploser. L’équipier de Gardan fit de même avec sa cible. Le couple d’ailes A fondit sur d’autres chasseurs.

Alors qu’il venait de détruire un autre Tie, Gardan fit faire un tonneau vers babord a son vaisseau pour échapper a deux ennemis. Un Tie tira une salve qui fut absorbé par le bouclier du A- wing. Fonçant a pleine vitesse sur son coéquipier, Or Deux fit feu de ses deux canons laser et désintégra ses poursuivants.

Du coté des vaisseaux engagés contre l’hyper- destroyer, la situation semblait désespérée. Les trois canonnières avaient été détruite et le Libérateur prenait une sacrée correction. Deux des quatre escadrons de B- wings avaient été détruits mais les dégâts infligés a l’Exterminateur étaient nombreux.

Sur sa passerelle de commandement, l’amiral Neimad Teneskian donnait ses ordres pour tenter de minimiser les dégâts infligés au Tempête. Soudain, une lumière vive inonda la passerelle, Neimad venait d’assister a la destruction du Libérateur. Il compris qu’il ne pouvait gagner cette bataille. Il ordonna a tous les vaisseaux de concentrer leur tir sur le croiseur interdictor.

Le capitaine Fargs accusa réception de l’ordre et dirigea sa Frégate d’assaut vers le croiseur. Un escadron d’ailes E vint aussi pour l’épauler. L’interdicteur était escorté de deux destroyers victoire mais la frégate Vandetta était robuste et sa seule mission était de détruire le croiseur. Les E- wings s’élancèrent et pilonnèrent les boucliers avant de l’interdicteur. Les deux destroyers ouvrir simultanément le feu sur la frégate qui encaissa les tirs. L’équipage était tellement concentré sur son objectif que personne ne vit le destroyer de classe impérial approchant par l’arrière. Le monstre d’acier ne fit qu’une bouchée de la frégate.

Malgré l’héroïsme dont faisaient preuve les officiers et pilotes de la république, ils perdaient la bataille. La flotte impériale prenait doucement le dessus.

Le commandant de l’escadron d’ailes E lança un appel a l’aide car son escadrille se faisait anéantir par les impériaux. Garban rassembla son groupe de chasseur et partit aider les E- wing.

Les ailes A passèrenten dessousd’un croiseur liberator en flamme et se dirigèrent vers leur cible. Les quatre derniers chasseurs de l’escadron de Y- wing les rejoignirent.

"Voila notre tactique, dit Or leader. Les groupes 1 et 2 attaqueront l’interdicteur pendant que le groupe trois occupe son escorte. On attaque la passerelle avec nos missiles et ensuite aux lasers."

Une série de doubles cliques lui indiqua que ses ordres avaient été reçus.

une multitude de torpilles a proton et de missiles à conscussion s’écrasèrent sur les boucliers de la tour de commandement du vaisseau qui tinrent bon. Les Or bien décidé a ne pas en rester la lancèrent une deuxième vague de missiles qui n’eut pas plus d’effet. Anticipant cet échec, Garban ordonna a ses pilotes d’arroser la passerelle de laser avant même que les missiles ne touchent leur cible. Les boucliers ainsi surchargés du croiseur furent transpercés par les canons des A- wings. Les ailes Y se joignirent au feu d’artifice en tirant avec leur canons a ion. Ils n’arrêtèrent leur pilonnage que quand ils eurent la confirmation que les puits gravifiques avaient cessés de fonctionner.

A bord du Tempête, Teneskian ordonna le repli de la flotte. Il espéra mentalement que les jedi pourraient fuir de la planète et échapper aux impériaux.

Après la perte d’un autre cuirassé et du deuxième croiseur libérator, la flotte républicaine sauta dans l’hyper- espace.

 

CHAPITRE 9 : Jedi contre sith

Quand ils ressentirent a nouveau la présence du jedi noir, Tots et Gan comprirent que les deux créatures qu’ils avaient tués n’avaient été qu’une diversion.

Manner et son maître sortirent de ce qu’ils avaient compris comme étant un temple sith pour se diriger vers le jedi noir. Cette fois encore, la présence se dédoubla mais Garey et son apprenti étaient persuadés qu’ils s’agissait la de deux humanoïdes possédant la force. Des siths. Ils devraient les combattre. Les siths n’étaient pas du genre a négocier généralement. Les deux jedi entrèrent dans une tour et prirent le turbolift pour arriver au dernier étage. Ils sortirent de la cabine pour se retrouver sur une aire d’atterrissage baignée dans la lumière du soleil couchant.

Deux personnes en bure noire leur faisaient face a dix mètres devant eux. Les jedi et leurs adversaires se débarrassèrent de leur toge. Quatre sabre- laser s’activèrent en même temps dans un bourdonnement grave.

Gan Manner n’avait pas peur. Il se doutait que ce moment viendrait un jour ou l’autre. Il savait qu’il finirait par se battre contre quelqu’un qui lui était égal. Seulement, les dons surdéveloppés du padawan lui donnaient un avantage. Il se souvint de toutes les techniques de combat au sabre laser et se mit en garde, tenant son arme devant lui, légèrement incliné vers les siths.

Derec Noba bouillait de rage. Le moment qu’il avait tant attendu arrivait enfin, il allait pouvoir tester ses pouvoirs obscurs sur des adversaires a sa taille. Son apprentie, Farda Bant avait une confiance totale en elle, il était persuadé qu’elle serait a la hauteur pour ce combat. Derec renforça son emprise sur le manche de son sabre et grâce a ses pouvoirs, fit un bond de dix mètres en l’air pour atterrir derrière les jedis.

Le combat commença alors. Garey para l’attaque du sith venue de la gauche et contre- attaqua. Manner s’avança alors vers la jeune femme qui n’avait pas bougé. Leur engagement commença moins agressivement, chacun testant la défense de l’autre. Puis soudainement, Farda lança une série d’attaques très rapides ne laissant aucun répit a Gan pour attaquer. Un coup a gauche, en bas, en haut, deux coups a droite. Après une autre attaque venant d’en haut, Manner tourna sur lui- même envoyant sa lame vers le dos de la jedi noire. Celle- ci réagit au quart de tour avançant puis se retournant pour intercepter la lame verte de Gan. Profitant de sa position, Bant envoya son pied dans les cotes du jeune jedi qui accusa le coup.

Pendant ce temps- la, un combat d’un autre niveau faisait rage entre Noba et Garey. Les attaques et parades s’effectuaient si vites qu’un oeil humain ne verrait qu’un brouillard flou coloré de rouge orangé. Profitant d’une faiblesse dans la défense de Tots, le sith concentra la force pour envoyer Garey défoncer la porte du turbolift. Le maître jedi eu a peine le temps de se relever car Derec lançait déjà une autre attaque vers le flanc de Tots. Celui- ci para et fit demi- tour assez vite pour a son tour donner un coup vers le flanc de Noba. Le sith ne réagit pas assez vite pour empêcher la lame du jedi de pénétrer sa chair de quelques millimètres.

Du coté des deux apprentis, le combat se faisait d’égal a égal, chacun se valant a la maîtrise du sabre laser. Cependant, Gan puisait dans la force pour augmenter la vitesse de ses coups, ayant toujours un temps d’avance sur son adversaire. Il sentait la force qui l’enveloppait et qui lui permettait d’anticiper les attaques de son adversaire. Soudain, Farda repoussa la lame du jedi et recula. Désemparé, Manner se déconcentra et perdit quelques instants le contact avec la force. Ces quelques instants suffirent a Bant pour se propulser vers le jedi en un éclair. Elle fit tournoyer son arme, l’envoyant vers le bras du padawan et réussissant a l’entailler. Gan Manner sentit une douleur intense traverser tout son corps mais il ne perdit pas le contact avec la force car si cela arrivait, il était mort. Au détour d’une parade, il vit le sabre laser de Derec passer a deux millimètres de l’oreille de son maître, coupant quand même une mèche de cheveux blonds.

Gan comprit soudain qu’il se battait pour survivre, qu’il ne pouvait pas se permettre de perdre ce combat. Alors qu’il parait une autre attaque au dessus de sa tête, il entra en phase avec la force. Il sentit son énergie se décupler, ainsi que sa perception des choses. Il ne se servait plus de la force car il était la force. Farda aussi devait avoir sentit ce changement car elle recula, prenant un style de combat plus économique en énergie. Bant passa une fois encore a l’attaque, une dernière fois. Le jeune jedi savant exactement ce qu’elle allait faire, il évita le coup et donna un coup de pied violent dans la main dans laquelle la jedi noire tenait son sabre. Elle lâcha son arme qui atterrit quelques mètres plus loin.

S’éloignant de son adversaire, elle utilisa la force pour reprendre son sabre ... qui resta en suspension dans l’air a quelques centimètres de sa main. Elle avait beau utiliser toute sa maîtrise de la force, l’arme restait bloquée. Puis, le sabre laser commença a s’éloigner de sa main pour finalement retomber dans celle de Gan Manner.

"- Tu as perdu, rends toi maintenant, lui dit Gan.

- Vous les jedi, vous êtes bien sur de vous, lui répondit- elle sarcastiquement en sortant un deuxième sabre laser de derrière son dos."

Voyant que son adversaire lui apposait une défense parfaite, Noba changea de tactique. Il fit un bond en arrière et appela a lui toute la puissance du coté obscur. Des éclairs de couleur bleue sortirent de sa main et enveloppèrent Tots Garey. Ce dernier fut soulevé du sol et projeté a l’autre bout de la plate- forme, s’accrochant in- extremis a son bord. Il regarda, impuissant son arme tomber dans le vide

Sentant une grande perturbation, Gan se retourna et vit son maître traverser toute l’aire d’atterrissage mais réussissant a ne pas tomber dans le vide. Voyant que Tots n’était plus en possession de son sabre et que l’autre sith courait dans sa direction, il approfondit son contact avec la force et envoya une impulsion psychique afin de faire reculer Farda et Derec puis pour envoyer en plus le deuxième sabre qu’il avait a son maître. Celui- ci s’élança en l’air et rattrapa l’arme au vol. Il retomba sur ses pieds, bien décidé a ne plus se laisser surprendre par le sith. Les deux combats reprirent de plus belle. Cependant, Gan avait maintenant une plus grande maîtrise de la force et commença a prendre le dessus sur son adversaire. Il lança une série d’attaques fulgurantes mettant la défense de Farda a rude épreuve. Puis, il trouva enfin une faille. Il laissa Bant attaquer deux fois avant de bloquer son sabre. Une épreuve de force commença alors. Manner poussa la lame de la sith avec toute son énergie puis inversa soudain son mouvement en enlevant son sabre. Farda, prise de court, fut emportée vers l’avant. Le jeune padawan en profita pour tendre son pied et la déstabiliser. La jedi noire tomba mais se servit de la force pour continuer a rouler sur elle- même. Pas assez vite, car Gan ayant prévu ce mouvement, lui sectionna le bras au niveau du coude arrachant un cri de douleur a Farda avant de la soulever de terre pour la projeter dans le vide avec ses pouvoirs. Il regarda quelques secondes la moitié de bras tenant encore l’arme de Farda Bant puis alla aider son maître.

Derec Noba su sans même voir son apprentie tomber dans le vide qu’elle était morte. Voyant que le jedi qui l’avait tuée courait vers lui, il fit un saut périeux arrière pour se dégager de son adversaire et sauta dans le vide. Les deux jedi se précipitèrent pour voir ce qu’il était advenu du sith. Arrivé a l’endroit ou Derec avait disparu, il virent un Z- 95 décoller d’une plate- forme en contrebas. Le jedi noir leur avait échappé mais son apprentie n’était plus. La nuit étant tombée, Tots Garey et Gan Manner se dirigèrent vers leur vaisseau pour regagner la flotte de l’amiral Teneskian et faire leur rapport sur les étranges évènements qui venaient de se produire.

 

CHAPITRE 10 : Un jedi surpuissant

Le Y-wing que pilotait Gan émergea de l’atmosphère de Denab ... pour tomber au beau milieu de la flotte impériale.

"Manoeuvre d’évasion !" annonça ce dernier. L’aile Y prit un vecteur qui l’éloignerai des vaisseaux impériaux. deux escadrons entiers de chasseurs Tie se lancèrent aux trousses du bombardier.

"- Mais ou est donc la flotte de Teneskian ? demanda Tots Garey

- Je repère des débris et plusieurs épaves de gros croiseurs, il y a du avoir une bataille, j’espère que la flotte s’en est tirée

- Il faut qu’on pense a fuir, dit le maître jedi.

- Le système solaire républicain le plus proche de Denab est Mon Calamari, c’est la bas qu’a du aller la flotte.

- Ok, alors allons- y, met le cap sur Mon Calamari

- Je voudrait bien mais il y a comme un problème...

- Laisse moi deviner, notre point de sortie est de l’autre coté de la flotte ennemie ?

- Juste derrière cet énorme destroyer lui confirma son apprenti."

Le Y-wing fit une boucle large pour revenir au dessus des vaisseaux impériaux. Les chasseurs lancés a leur poursuite gagnaient du terrain. Dans leur cockpit, les deux jedi furent bientôt entouré d’une myriade de traits de lumière verte. Grâce a sa nouvelle compréhension de la force, Gan évitait la plupart des rayons lasers, ne pouvant en éviter certains qui s’écrasèrent contre le bouclier déflecteur de leur aile Y. Aux canons des chasseurs vinrent s’ajouter les batteries turbolasers des navires impériaux. Manner ne pouvait se permettre de se laisser toucher une fois par les tourelles d’artillerie lourde car si il le faisaient, lui et son maître seraient réduits en poussière.

Quarante huit Tie fighters prenaient maintenant le bombardier en chasse. Même le meilleur des pilotes aurait été atomisé par ces chasseurs depuis bien longtemps. Mais Gan Manner était un jedi en phase avec la force, et il en fallait beaucoup plus pour le coincer. Le Y- wing fit un tonneau avant de partir en vrille, se rapprochant toujours de son point d’entrée en hyper- espace. Le vieux chasseur vola en rase motte au dessous de l’hyper- destroyer que commandait le seigneur de guerre Quarrik.

Celui- ci se tenait debout sur sa passerelle de commandement aboyant des ordres pour détruire le chasseur téméraire. Il était en train de demander d’autres Tie quand l’aile Y sauta en hyper- espace.

Une silhouette drapée dans une cape noire a capuche qui avait assisté a la poursuite se détourna de son point d’observation et quitta la passerelle.

 

Épilogue

Une aile Y quitta l’hyper- espace et se dirigea vers une flotte de croiseurs en orbite autour de la planète Mon Calamari. L’amiral Neimad Teneskian observait la planète depuis son poste de commandement sur son vaisseau, le Tempête. Toute sa flotte avait été sérieusement endommagée par les impériaux et resterait en cale sèche pour quelques temps. Le Tempête n’ayant pas trop souffert, le croiseur et son amiral rejoindraient la flotte que la nouvelle république constituait pour éliminer cette menace qui pesait sur elle.

Teneskian quitta son poste pour aller accueillir les deux jedi.

J’espère qu’ils apporteront un peu de clarté a toute cette histoire, pensa Neimad.

Il sortit du turbolift au moment ou le Y- wing se posait dans le hangar du vaisseau.

Il me reste encore des bataille sa livrer pour la paix soit rétablie dans la galaxie. L’empire ne baissera donc jamais les bras ?

Dans la salle de réunion de l’Exterminateur, le jedi noir Derec Noba et le seigneur de guerre Quarrik élaboraient des plans qui pourraient bien faire s’effondrer la nouvelle république.

"Seigneur Quarrik, dit Noba, contactez nos six flottes en attente et demander leur de rejoindre Denab au plus vite. Je veux aussi que la construction de mes deux super- destroyers s’accélère. Le Cauchemar et l’Ombre de Mort doivent être terminés dans les plus brefs délais".

 

 

Texte © : Damien FRENZEL.


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez votre texte ou des photos de vos oeuvres par courriel au webmestre. Nous la présenterons gratuitement dans notre galerie. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science-Fiction ou l'Horreur.

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge