Lune Rouge

Jedi en guerre

Sommaire => Français => Fantastique et S.F. => Textes

 

Jedi en guerre

Damien FRENZEL

 

Chapitre 1 : Récupération

 Un Zabrak, sabre laser activé à la main, sauta au dessus de son adversaire Yuuzhan Vong et se rétabli derrière lui. Ne laissant pas le temps à celui-ci de se retourner, il lui trancha la tête d’un mouvement vif de sa lame d’énergie bleue. Il eu juste le temps d’apercevoir sa coéquipière aux prises avec deux Vongs avant qu’un autre adversaire ne se présente devant lui. Elvo Grin, chevalier Jedi originaire d’Iridonia acceuillit son agresseur d’un coup de pied dans la poitrine puis engagea le combat.

La Jedi Twi’lek Janelia Kori dévia un baton amphi juste avant qu’il ne lui transperce le flanc. Elle en profita pour envoyer son avant bras dans la tête de son deuxième adversaire, et acheva de se dégager en s’accroupissant afin de le faucher. Elle refit face au premier guerrier et devia encore une fois son attaque in extremis. Elle vit du coin de l’œil que le combattant qu’elle avait mis à terre se relevait déjà, mais elle devait rester concentrée sur la menace immédiate. Puisant son energie dans la Force, elle fit fouetter sa lame rouge à gauche du Vong, pivota sur elle même et donna un coup vers le côté droit du guerrier. N’attendant même pas que celui pare son attaque, elle se retourna de l’autre côté et donna toute le puissance qu’elle pouvait dans son coup. Son sabre laser pénetra l’armure vivante du soldat et s’enfonça dans la chair de celui-ci. Il s’écroula et Janelia enchaîna tout de suite. Comme elle tournait le dos à la position présumée du guerrier qu’elle avait mis à terre, elle fit un saut périeux arrière, et constata avec satisfaction qu’elle avait vu juste. Celui-ci s’appretait à lui enfouir son baton entre les omoplates. Dès que ses pieds touchèrent le sol, Janelia enfonça la lame de son arme dans la nuque du Yuuzhan Vong. Elle jeta un coup d’œil alentours afin d’être sûre qu’il n’y avait plus de menace immédiate, puis décrocha son comlink de sa ceinture.

Pendant ce temps, Elvo Grin achevait son dernier adversaire.

- Euh, ici Janelia Kori, appelant l’Ombre. Ce serait bien que votre navette se dépêche, ça fait une heure qu’on a demandé un transport. Je vous préviens, on ne va plus pouvoir attendre longtemps, Elvo et moi. Si vous ne venez pas rapidement, il ne restera bientôt plus aucun Yuuzhan Vong sur cette fichue planète, au rythme où on les décime !

Au moment où celle-ci remettait son comlink à sa place, un transport corellien de type YT 2000 fendit les nuages et plongea vers les deux Jedi.

- Tu as toujours été si persuasive, lui dit Elvo en regardant le transport approcher. Son regard s’assombrit quand trois coraux skippers apparurent aux trousses du cargo léger.

Bon, eh bien on dirait qu’on n’est pas encore sortit de la cantina…reprit le Jedi, suivant le regard de sa coéquipière. Huit Yuuzhan Vongs arrivaient au pas de course vers eux.

- Cette fois, j’en ai vraiment assez, ils ne comprennent rien à rien ces abrutis de balafrés, dit Janelia. Elle décrocha son deuxième sabre laser et l’activa. La Twilek enjamba un des corps de guerriers ennemis éparpillés sur le sol de ce qui avait été l’astroport principal de Tynna.

- Si, je pense qu’ils finissent par comprendre, quand ils sentent une lame d’énergie brûler leurs entrailles… Mais pourquoi je parle comme ça moi ? Vraiment, faire équipe avec toi n’a pas que du bon…

Janelia se contenta de lui faire un sourire carnassier, avant de s’envoler à l’aide de la Force. Elle retomba en plein milieu des Vongs et trancha deux têtes avant de rouler sur le côté. Secouant la tête d’un air résigné, Elvo se joignit à son tour au combat, parant et attaquant. Elvo n’avait qu’un seul sabre laser mais avait un don incroyablement puissant de télekinesie. Il souleva trois rochers par la pensée et equilibra sensiblement le combat. Janelia Kori envoya un uppercut dans le menton d’un soldat adverse et profita de deux secondes afin de risquer un regard vers le ciel. Juste à temps, car le cargo de secours, ses deux batteries quadritubes en action, venait de se débarasser du deuxième skip lancé à sa poursuite.

Elvo laissa retomber les rochers qu’il avait utilisé afin de tuer trois soldats Vongs. Il ne restait plus que deux guerriers debouts. Janelia s’occupa du sien en lui tranchant les deux bras d’un seul mouvement, puis en le décapitant. Elvo était adepte d’une technique de combat plus classique. C’était pour cela que Luke Skywalker les avait désigné comme partenaires. Ils étaient complémentaires. Le Zabrak laissa le Yuuzhan Vong attaquer le premier. Celui-ci se lança vers le Jedi, en criant dans sa langue gutturale. Elvo Grin l’évita et le frappa à la nuque avec le pommeau de son sabre.

- Mais qu’est-ce que tu me baragouine encore, hein ? Tu ferai mieux d’essayer de garder ta tête sur tes épaules. Et pour l’instant, t’es pas près d’y arriver, mon pauvre.

Le guerrier se relança à la charge, mais ne voulant pas faire la même erreur deux fois, il envoya cette fois-ci son baton vers la tête du chevalier Jedi. Elvo para, attrapa le poignet armé du soldat de sa main libre, et lui flanqua un coup de coude dans la machoire. Il ne laissa pas au Vong le temps de réagir et l’acheva d’un coup de lame. La tête tatouée du guerrier roula jusqu’à ses pieds.

Les deux Jedi entendirent une explosion et se retournèrent, pensant que leur moyen de s’echapper venait de voler en poussière. A leur grand soulagement, le cargo léger apparut à l’autre bout du spatioport et vint se poser à cinq mètres des Jedi. Ceux-ci montèrent à bord dès que la rampe d’accès fût déployée. Trente secondes plus tard, le transport corellien filait vers l’espace, laissant derrière lui la planête Tynna, située en plein territoire Yuuzhan Vong.

Elvo et Janelia rejoignirent le cokpit.

- Alors, comment ça se présente ? Demanda Janelia au pilote du cargo.

- Je viens d’envoyer le signal à l’Ombre, il ne devrait plus tarder. En tout cas, avec deux escadrons de skips à nos trousses, il a plutôt interêt.

Elvo vit la confirmation de ce que disait le pilote sur les senseurs.

- Les skips, je veux bien mais en venant, il ne me semble pas qu’il avait des astéroïdes orbitant autour la lune de Tynna…dit Janelia en pointant son doigt dans la direction où elle apercevait de sombres formes ressemblant à des rochers.

- Oui, force d’intervention Vong. Elle devait se trouver dans un système voisin, car elle est arrivée juste après moi. Il y a deux analogues de frégate et aussi six espèces de corvettes. Ils veulent nous coincer entre les vaisseaux lourds et les chasseurs.

- Eh ben…souffla Janelia. Quand ils veulent des Jedi, ils mettent le paquet.

- Ne vous en faites pas, répondit le pilote. L’Ombre est là dans cinq minutes maximum, on est presque sortit d’affaire.

- Oui, on est sorti d’affaire dans cinq minutes, mais le premier escadron de skips arrive à portée de tir dans une minute ! Rétorqua Elvo.

- Mon vaisseau est résistant, ne vous en faites pas. Si vous voulez, grimpez dans les tourelles de tir, je suppose que deux Jedi seront plus efficaces qu’un ordinateur.

- Elvo et Janelia ne se le firent pas dire deux fois et foncèrent vers les tourelles d’artillerie

- Je prend la ventrale ! Dit la Twilek.

Elle sauta dans le puit d’accès et se laissa glisser le long de l’échelle jusqu’au fauteuil de tireur. Elle enfila le casque intercom et actionna l’ordinateur de visée. Puis elle vérifia la charge de la tourelle et prit les commandes en main. Le pilote du cargo fit pivoter son vaisseau et les coraux skippers apparurent derrière la verrière de la tourelle ventrale. Un clic annonça à la Jedi qu’ils étaient à portée de tir. Elle pressa les gachettes et une tornade de laser rouge alla envelopper les chasseurs lancé à la poursuite du YT2000. Janelia se concentra sur le premier skip. Elle l’arrosa de rayons lasers, afin de fatiguer le basal dovin chargé de créer les trous noirs protégeant le coral skipper en créant des trous noirs miniatures qui aspirent les rayons. Quand elle jugea que le basal dovin avait eu sa dose, elle envoya une volée de lasers à pleine puissance qui transpercèrent le cokpit du chasseur. Elle vit d’autres rayons venant de la tourelle dorsale détruire un skip. Il restait dix poursuivants, sans compter le deuxième escadron à peine plus loin d’eux. Le cargo républicain trembla quand les premières salves ennemies s’écrasèrent contre son bouclier déflecteur arrière. Le pilote mit son vaisseau en mouvement, afin d’échapper au gros des tirs. Cela n’empêchait pas que quelques boules de plasma atteignent le cargo. En revanche, cela empêchait Janelia de tirer avec précision.

- Eh monsieur l’acrobate, dit - elle au pilote dans son casque intercom, je fais comment pour trouer ces skips si tu virevolte dans tous les sens ?

- On est pas dans un stand de tir, Jan’s, lui répondit Elvo. Contente toi de tirer dans le tas et avec un peu de chance quelques tirs feront mouche.

- Mouais mais j’aime pas le travail baclé c’est tout…

Quand le deuxième escadron de coraux skippers joignit ses tirs aux huit survivants de la première vague, la puissance des deflecteurs commença à chuter dangereusement.

Enfin, une silouette élancée sortit de l’hyperespace, à quelques kilomètres du cargo et de ses poursuivants. Un escadron d’ailes X sortit des hangars du croiseur calamarien et se dirigea vers le transport corellien.

- Ici le colonel Gavin Darklighter, commandant de l’escadron Rogue. Avez vous récupéré le colis, Mandranix ?

- Content de vous voir ! S’exclama le pilote du cargo. J’ai le colis, mais j’ai peur que l’emballage ne résiste pas longtemps, dit - il en voyant une alarme s’allumer, témoignant que les boucliers avaient chuté à quinze pourcents.

A peine le pilote avait - il terminé sa phrase qu’une douzaine de trainées bleutées sortirent des ailes X avant d’aller exploser au milieu des chasseurs Yuuzhan Vongs. Les X - wings passèrent sur les lasers et se mirent en chasse des skips ayant survécu à la vague de torpilles à proton.

Une minute plus tard, le Mandranix accostait sur l’Ombre. Le croiseur calamarien déploya un escadron d’ailes B et son dernier escadron composé d’A - wings, car il venait de se faire rattraper par la force d’intervention Yuuzhan Vong. Les Rogues escortèrent les ailes B de l’escadron Argent jusqu’aux vaisseaux lourds puis leur offrirent une protection contre les skips voulant s’en prendre aux bombardiers. Les ailes A avaient pour rôle de tenir occupés les deux escadrons de coraux skippers lachés par la force d’intervention ennemie. Deux analogues de corvettes explosèrent vite sous le feu des lasers et des roquettes de l’escadron Argent. L’Ombre se plaça au dessus des frégates Vongs et déclencha le feu ecarlate de ses dizaines de batteries turbolasers.

Dix minutes après, le croiseur Mon Calamari plongea dans l’hyperespace, ne laissant derrière lui que des morceaux de corail sans vie.

Chapitre 2 : Une mission d’un nouveau genre

 Les chevaliers Jedi Elvo Grin et Janelia Kori entrèrent dans la salle de conférence de l’académie Jedi de Yavin 4. Luke Skywalker les convia à s’asseoir puis attendit que ses interlocuteurs lui donnent les résultats de leur mission. Elvo et Janelia étaient le quatrième commando Jedi revenu de mission. Le maître Jedi leur avait demandé de voir où en était la planète Tynna, qui subissait l’occupation Yuuzhan Vong. Malheureusement, Elvo dût expliquer que toute la population avait été mise en esclavage, et qu’aucune cellule de résistance interne n’était possible à mettre en place. Cependant, les deux Jedi avaient réussi à ramener beaucoup de matériel biologique servant aux Vongs. Entre autres, ils avaient rapporté une dizaine de batons amphi, quelques couffees, des villips et une pleine sacoche de scarabés tueurs. Le tout serait transmis aux chercheurs de la Nouvelle République afin d’être analysé.

Quand Elvo et Janelia eurent terminé leur compte rendu, Luke Skywalker pris la parole.

- Je vous remercie du travail que vous avez accompli, dit - il. Je me doute que vous avez besoin d’un peu de repos. Je vous laisse trois jours de tranquilité. Ensuite, je voudrais que vous repartiez en mission.

- Que devra - t - on faire, cette fois ? Demanda le Jedi Zabrak

- C’est une mission très importante, et je veux que ce soit vous qui l’accomplissiez. Les renseignements de la Nouvelle République essaient depuis un moment de mettre la main sur un vaisseau Yuuzhan Vong, sans succès. Vous devrez vous laissez capturer sur une frégate Vong, puis éliminer toute résistance à bord afin de prendre le contrôle du vaisseau et le ramener à un point de rendez - vous, près de la base de Bilbringi. Les chantiers sont prévenus et n’attaqueront pas la frégate.

- Wow, dit Janelia. Une frégate, rien que ça ? Savez - vous au moins combien de guerriers sadomasos transporte un aussi gros bout de corail ?

- Eh bien, normalement l’équipage sera réduit. Vous vous laisserez capturer sur une route de ravitaillement Vong. Les equipages de ces vaisseaux sont moins nombreux car ils ne participent pas à l’effort de guerre de Tsavong Lah. Une soixantaine de Yuuzhan Vongs, tout au plus.

Janelia fronça les sourcils

- Mais ne pensez - vous pas qu’ils vont le remarquer, si on transporte sur nous l’attirail nécessaire à tuer soixante Vongs ??

Luke Skywalker prit une grande inspiration, et fixa la Twi’lek droit dans les yeux.

- C’est pour cela que vous n’emporterez que vos sabres laser. Les Yuuzhan Vong n’ayant pas une bonne connaissance de la physionomie Twi’lek et Zabrack, ils seront cachés par des bandes de synthéchair. Ansi, Elvo aura une bosse dans le dos alors que toi, tu aura des mollets plus gros.

- Ingénieux, intervint Elvo. Et dès que l’on sera captif, on sortira nos sabres lasers…

- Pour faire un carnage ! Le coupa Janelia

- Cette mission est la première du genre, expliqua Luke. Je compte sur vous pour que ce soit une réussite.

 Les deux Jedi mirent à profit leurs trois jours de repos. Janelia Kori passa le plus clair de son temps dans sa chambre, à dormir. Elvo, lui, s’enfonça dans la jungle de Yavin 4 afin de méditer. Au matin du troisième jour, Janelia passa quelques heures sur l’holonet, pour se tenir au courant des dernières informations, puis quitta le temple afin de se mettre à la recherche de son coéquipier. Elle le trouva à quelques kilomètres, en pleine séance de lévitation. Depuis cinq ans qu’elle le connaissait, la Twi’lek s’émerveillait toujours de l’incroyable don de lévitation qu’avait Elvo. Il se trouvait à une dizaine de mètres d’elle, les yeux fermés et totalement concentré. Tellement concentré qu’il en était presque invisible dans les flux de la Force. Le chevalier Jedi flottait en position assise à un mètre du sol. Autour de lui gravitaient une cinquantaine d’objets, allant de son sabre laser au rocher d’une centaine de kilos. Il y avait même trois énormes troncs d’arbres morts orbitant au dessus de lui. Se rendant compte de la présence de son amie, Elvo Grin reposa tous ces objets et récupéra son sabre.

- Eh, Jan’s ! Il la salua et la rejoignit en marchant

- Belle démonstration. Notre navette nous attend. Prêt à partir ?

- Bien sûr !

 Installés dans le cockpit d’une vénérable navette Lambda d’époque Impériale, Les deux Jedi lancèrent les moteurs, et l’appareil s’éleva doucement au dessus du sol, ses répulseurs soulevant un nuage de poussière. Le vaisseau déploya ses ailes delta, puis fila vers le ciel, la lueur bleutée de ses réacteurs s’estompant en quelques secondes. Luke Skywalker fixa durant quelques instants encore le ciel, regardant la navette s’éloigner, puis redescendit dans le temple, se préparant à donner un nouveau cours à ses apprentis.

Chapitre 3 : Infiltration

 Perdue au beau milieu du système d’Ord Biniir, la navette Lambda dérivait, un de ses moteurs éteints.

- Bon, j’ai enclenché la procédure, annonça Elvo Grin. Notre vaisseau semble être endommagé depuis l’exterieur

- Bien, répondit Janelia. Dans ce cas il ne nous reste plus qu’à attendre. Il n’y a pas l’air d’avoir grand monde par ici, j’espère qu’on ne devra pas attendre trop longtemps. Je deteste attendre.

- Je sais, Jan’s. Va voir dans la soute, peut être que les RNR l’ont rempli de choses afin de ne pas nous ennuyer.

La Twi’lek suivit son conseil, mais revint deux minutes plus tard, affichant un sourire faussement joyeux.

- Oh chouette, dit - elle. On va pouvoir s’amuser avec une cargaison de répulseurs !

- Bon, eh bien c’est raté pour la distraction…

La première journée d’attente se passa relativement bien. Elvo médita longuement tandis que Janelia continua de consulter l’holonet, télechargeant les informations concernant l’avancée des Yuuzhan Vongs dans la galaxie.

Vers la fin du deuxième jour, alors que Janelia commençait sérieusement à perdre patience, Elvo détecta un contact sortant de l’hyperespace. Non, pas un contact, mais trois.

- On a un sérieux problème… commença le Zabrak.

- Qu’y a - t - il ? Demanda Janelia en rejoignant le poste de pilotage.

- Deux frégates Yuuzhan Vongs et un transporteur viennent d’entrer dans le système. Et les trois se dirigent vers nous…

- Croisons les doigts pour qu’ils ne prennent pas cette navette pour une sérieuse menace.

Quelques minutes plus tard, les espoirs de la Jedi se réalisèrent. Seule une frégate continua d’approcher alors que les deux autres vaisseaux changèrent de trajectoire. Quand le vaisseau Vong se trouva à seulement dix kilomètres de la navette des Jedi, Elvo alluma le moteur et commença à s’éloigner sur une trajectoire aussi eratique que lui permettait le réacteur restant. La tactique visait à faire croire à l’ennemi que malgré ses avaries, la navette essaierait à tout prix de s’echapper. La frégate lâcha deux coraux skippers qui vinrent se positionner derrière la navette. L’un deux tira une boule de plasma qui pénetra les boucliers affaiblis avant de toucher le réacteur, ce qui secoua violemment la navette Lambda. Maintenant qu’elle était immobilisée, la frégate se rapprocha puis déploya un tube de connexion, qui relia les deux vaisseaux.

- Bon, dit Janelia. Il est temps de jouer notre rôle. Elle vérifia que les bandes de synthéchair cachant ses sabres étaient bien en place et résistantes, puis elle alla se cacher au fond de la soute, en compagnie d’Elvo.

Une minute plus tard, des coups retentirent et une explosion indiqua que la porte de leur sas avait été forcée. La minute d’après, deux humanoïdes de deux mètres de haut, armés de batons amphi pénetrèrent dans la soute. Ils découvrirent vite Janelia et Elvo, et le premier leur ordonna de se relever, en basic mais avec un fort accent. Ceux - ci faisaient de leur mieux pour trembler de peur. Ils s’avancèrent lentement vers les deux Yuuzhan Vongs en armure.

- S’il vous plaît, dit Elvo Grin, ne nous faîtes pas de mal, nous…

- Silence, infidèle !

Le Vong leur passa une sorte de menottes organiques autour des poignets et leur donna l’ordre de le suivre, tandis que son congénère se plaçait derrière les Jedi.

Alors que Janelia ruminait de sombres pensées et s’imaginait en train de broyer les vertèbres du guerrier devant elle, elle reçu un coup de baton sur la nuque et s’affaissa, sombrant dans l’inconscience.

 Elvo Grin se réveilla au beau milieu d’une salle de la frégate Yuuzhan Vong. Sa première pensée fût qu’ils avaient réussi. Ils avaient infiltré la frégate, et facilement en plus. Enfin, si il oubliait la violente douleur qui lui vrillait le crâne. Il y remedia en appliquant une technique Jedi. Il pensa ensuite à Janelia. Il la chercha des yeux et la trouva, à un mètre de lui, étendue à terre. Elle n’avait pas encore reprit conscience. Elvo lui même était assit contre un mur, ses mains attachées au dessus de sa tête. Six soldats étaient présents dans la pièce, n’ayant pas encore remarqué qu’Elvo était éveillé. Quelques instants plus tard, Janelia bougea, puis regarda dans la direction du Zabrak, qui lui adressa un signe de tête.

- On dirait que tu es dans leurs bonnes grâces, souffla - t - elle. C’est toi qui a la position la plus confortable.

Janelia était attachée couchée sur le ventre, ses mains liées dans son dos.

- Peut être pas, répondit Elvo. Tu n’as pas de bosse dans le dos, toi.

Janelia ne répondit pas, et ferma un instant les yeux afin de vérifier si la frégate était passée en hyperespace. Elle poussa un « ouf » mental en constatant que oui.

Un des Yuuzhan Vongs présent dans la salle s’avança vers les Jedi. Plus tatoué et plus mutilé que ses congénères, il affichait un air de suffisance exagéré.

- Alors infidèles, bien dormi ? J’espère, parce qu’il est temps que vous parliez. Toi, dit - il en montrant Janelia du doigt. Tu souffrira en premier.

- Compte là dessus et bois de l’eau, face de prothèse annale

Deux guerriers libérèrent la Twi’lek et l’amenèrent devant celui qui avait parlé et qui semblait être leur chef.

- Je suis Vradal du domaine Cha. Quel est ton nom, infidèle ?

- Je m’appelle Janelia Kori, et j’adore les machines, la technologie et tout ce que tu déteste.

- Banni krang fa ! Cracha le Vong.

Les deux guerriers maintenant Janelia la forcèrent à se mettre à genoux

- Vu ta position, tu devrai réflechir à ce que tu dis, infidèle ! lança Cha. J’espère que tu résiste à la torture, que je puisse m’amuser un peu…

- A la torture, oui, mais à ton haleine de bantha malade, je suis carrément vulnérable.

Vradal Cha saisit un lekku de la Twi’lek.

- Tu sais que…

- Tu fais ça une fois, pas deux. Question : Pourquoi ne doit - on pas toucher au lekku de Janelia Kori ?

- Tais toi et soumet toi !

- Mauvaise réponse, rétorqua Janelia.

Avant que le Yuuzhan Vong ai pu dire autre chose, deux lames d’énergie rouge transpercèrent son torse. Janelia se mit accroupie puis fit un saut perrieux arrière, qui l’ammena derrière les deux guerriers qui la surveillaient. D’un seul mouvement, elle les décapita tous les deux. Le bourdonnement du sabre d’Elvo s’éleva derrière elle. Les trois guerriers restants se précipitèrent vers le chevalier Jedi. Il reçu le premier Vong d’un coup de pied dans le ventre. Il passa sous l’attaque du deuxième et transperça la tête du troisième avec la lame de son sabre. Il se retourna à temps pour parer un baton amphi visant ses jambes. Il repoussa l’attaque et envoya un deuxième coup de pied dans le ventre de l’autre Yuuzhan Vong. Revenant à son premier adversaire, il se baissa, évitant une autre attaque, avant de lancer sa lame vers le flanc du soldat. Son baton amphi intercepta le sabre, mais Elvo tourna sur lui même puis envoya un coup d’une puissance phénoménale. Le sabre laser s’enfonça dans le torse du guerrier jusqu’à la garde, le traversant de part en part. Il fit volte face, écarta le baton amphi du Vong restant et lui asséna exactement le même coup de pied que les deux autres fois. Le guerrier chancela, ce qui suffit à Elvo pour faire fouetter sa lame à gauche du soldat avant de remonter à droite, sous l’aiselle du Yuuzhan Vong, à un point vulnérable de son armure vivante. Le guerrier mourut sur le coup.

Chapitre 4 : Progression dans les entrailles

Janelia revint auprès de son coéquipier. En se débarrassant des restes de la synthéchair ayant caché leurs armes, ils firent le point sur leur situation.

Elvo commença.

- Bon, eh bien tout se passe comme prévu. Nous sommes en hyperespace, nous dirigeant vers les territoires Yuuzhan Vong.

- Six ennemis tués. Il en reste au minimum cinquante quatre. On les tue tous et on prend le contrôle du vaisseau…

- …pour l’ammener au point de rendez - vous, termina le Zabrak. Quoi de plus simple…

- Aller, on a pas de temps à perdre, en avant !

Sur ce, Janelia traversa la salle, ralluma son sabre et se plaça devant la membrane faisant office de porte. Celle - ci s’ouvrit…révelant deux Vongs qui s’apprêtaient à entrer. Janelia attira le premier à elle et fit fouetter une de ses lames. Il arriva devant Elvo sans sa main droite. Celui - ci lui trancha la tête d’un mouvement sec du poignet. Le deuxième s’écroula aux pieds de Janelia, deux trous béants à la place des yeux. La confrontation n’avait duré que quelques secondes. Esperant que personne n’avait entendu de bruit, la Twi’lek s’avança dans le couloir, Elvo sur ses talons. Alors qu’ils avancaient prudemment, une membrane s’ouvrit derrière eux sur la gauche et un Yuuzhan Vong en sortit. Voyant les deux Jedi, il commença à hurler quelque chose dans sa langue, mais fût interrompu par Janelia, qui lui fendit le crâne de haut en bas.

- C’est fichu pour la discrétion, dit - elle.

Une minute plus tard, ils arrivèrent à la première intersection. Le chemin se divisait en trois. Un embranchement continuait droit devant, vers ce qu’ils espéraient être la proue. Les autres allaient à gauche et à droite. Elvo décida de continuer tout droit. Au bout d’une minute de progression, les Jedi eurent droit à leur première embuscade. Ressentant le même avertissement à travers la Force, Elvo et Janelia s’arrêtèrent, leurs sens aux aguets. Elvo Grin fût le plus rapide à réagir et se retourna promptement pour stopper un insecte tueur d’un mouvement de sabre laser. Trois Yuuzhan Vongs étaient embusqués à l’intersection que les Jedi avaient franchi.

- Astafar drem Jeedai ! Cria l’un d’eux.

Deux membranes s’ouvrirent cinq mètres devant Janelia et sept guerriers armés de batons amphi en sortirent. Elvo et Janelia se mirent dos à dos. La Twi’lek faisait face aux soldats arrivant sur elle, les attendant, ses deux lames pointées vers le sol, tandis qu’Elvo s’occupait des lanceurs d’insectes. Il les déviaient au fur et à mesure, les réduisant en cendres au contact de sa lame d’énergie pure.

Les deux premiers Vongs se présentèrent devant Janelia. A peine avaient - ils levé leur arme que celle - ci se laissa tomber à terre, fauchant le premier avec sa jambe droite et enfonçant le sabre qu’elle tenait dans sa main gauche sous le menton de son congénère. Elle se remit sur ses pieds et acheva le soldat tombé à terre. Les autres Yuuzhan Vongs se jettèrent de concert sur elle.

Elvo Grin tenait son sabre laser à deux mains, interceptant méthodiquement tous les insectes tueurs. Les projectiles commencèrent à affluer de plus en plus vite. Elvo augmenta la rapidité de ses gestes en fonction de celle des lanceurs d’insectes. Ses mouvements étaient fluides et précis. Le Jedi pompait toute son energie de la Force, ne se fatiguant presque pas. Il se dit qu’il pourrait tenir des heures comme ça. Jettant un coup d’œil par dessus son épaule, il constata que ce n’était pas le cas de la Twi’lek. S’intercalant entre le rythme d’arrivée des insectes tueurs, il décida de donner un léger coup de pouce à sa partenaire. Il para un autre insecte et donna un coup de sabre ultra rapide derrière lui, juste à côté de Janelia, puis recommença son travail de défense.

La lame bleue du sabre laser d’Elvo apparut juste à côté de la Twi’lek, embrochant un Vong, avant de disparaître. Janelia n’avait pas le temps de le remercier. Elle était aux prises avec quatre guerriers qui l’attaquaient sans relâche. Même avec deux sabres laser, Janelia avait du mal à contenir toutes leurs attaques. Elle para de ses deux lames un coup visant sa tête et en profita pour faire goûter de son coup de pied à un Vong. Elle écarta les bras et intercepta deux coups, mais un troisième la toucha à l’épaule, déchirant le tissu de son vêtement. Janelia retint un cri de douleur. La blessure n’avait fait que l’eraffler. Elle fit chèrement payer son geste au Vong responsable en abattant son sabre laser sur le poignet de celui - ci. Sa main gauche tomba à terre. La Jedi esquiva un coup de baton amphi et continua la lutte.

Elvo commençait à douter de leurs chances de réussite de cette mission. Il ne trouvait aucune faille dans le barrage d’insectes tueurs que les Yuuzhan Vongs lui opposaient. Il ne pouvait pas approcher d’eux sans mettre en danger Janelia. Sa seule chance était d’attendre que ses ennemis épuisent leurs sacs de projectiles vivants. Au bout de quelques secondes, voyant que cela n’était pas près d’arriver, Elvo décida de tenter quelque chose. Il s’ouvrit davantage à la Force et focalisa son esprit sur les insectes tueurs. Bien sûr, il ne pouvait pas les percevoir à travers la Force, mais réflechissant à toute allure, il se concentra sur le moment où l’insecte entrait en contact avec la lame d’énergie de son arme. Sa théorie fût en partie confirmée. Au moment précis où l’insecte s’écrasait contre la lame, il entrait en fusion durant quelques dizièmes de secondes avant de partir en poussière. Si Elvo n’avait aucune incidence sur les insectes tueurs, il pouvait contrôler d’une certaine façon la matière en fusion. Son plan était audacieux mais nécessaire. Cependant, le Jedi devrait concentrer énormément la Force autour de lui afin que sa tactique fonctionne. Quatre impacts d’insectes plus tard, Elvo Grin mit son plan à l’épreuve.

Alors qu’un autre insecte allait s’écraser sur la lame de son sabre laser, le Zabrak concentra autour de celui - ci l’énergie de la Force. Au moment où le projectile fusionna, Elvo propulsa la petite boule aussi vite qu’un trait de blaster vers le Vong le plus à droite. Le guerrier s’écroula, un trou fumant au milieu du front. Avant que ses congénère puissent réagir, un autre tomba, touché de la même façon. Elvo profita de ce moment afin de foncer à toute vitesse vers le dernier Vong. Il dévia deux autres projectiles en pleine course et décapita net le guerrier qui se levait à peine. Le Jedi fit demi - tour et couru aider sa partenaire.

 Un autre coup atteignit sa cuisse. Janelia mit un genou à terre et devia un baton au dessus de sa tête. Elle allait se relever quand une forme brune passa au dessus d’elle et atterit au milieu des trois adversaires restant, les envoyant chacun dans une direction opposée. Profitant de l’intervention d’Elvo, Janelia chargea le premier guerrier et fit tournoyer ses deux sabres vers lui. Une lame pénetra la cuisse du Yuuzhan Vong tandis que l’autre alla se figer dans sa gorge. Un autre soldat faisait face à Elvo. Le dernier s’était relevé, se dirigeant vers elle. Ils achevèrent chacun leur adversaire et prirent un moment pour souffler.

- Eh, Jan’s, dit Elvo en voyant les blessure de la Jedi. C’est grave ?

- Non, juste des égratignures. Continuons, je sens que je commence à m’amuser.

Comme les Jedi le pressentaient, la deuxième embuscade survint à l’intersection suivante. Dix guerriers apparurent juste devant et derrière eux. Cette fois, Janelia Kori décida d’user de méthodes plus violentes. A peine les Yuuzhan Vongs s’étaient - ils mis en position de combat que la Twi’lek s’enveloppa de la Force afin de léviter pour prendre appuit sur le mur de droite. Elle se propulsa sabres laser en avant dans le tas de Vongs, se réceptionna en roulant et se releva en tourbillonnant sur elle même. Deux têtes et un bras volèrent vers Elvo, alors que la Jedi plongeait à terre afin d’effectuer un puissant balayage. Deux des trois soldats restants tombèrent. Celui qui était resté debout se fit transpercer le crâne par une lame d’énergie rouge. La Twi’lek enchaîna en sautant en l’air avant de retomber les deux pieds sur la gorge d’un des deux Yuuzhan Vongs. Le dernier ne se releva jamais non plus, puisque les deux lames des sabres de Janelia se croisèrent au niveau de son cou.

 Elvo Grin aussi faisait face à cinq guerriers.Il commença à combattre ses adversaires, parant leurs coups et lançant des contre - attaques quand il le pouvait. Il tua un Vong, se baissa, en tua un autre mais au moment où il interceptait en même temps deux batons amphi, Janelia Kori se jeta au milieu des soldats les pieds en avant.

Impossible ! Se dit Elvo. Cela doit faire vingt secondes que nous avons engagé le combat. Elle a déjà abattu ses cinq adversaires…Jan’s est vraiment déchaînée aujourd’hui.

Elvo tua un Yuuzhan Vong de plus mais la Twi’lek se chargea des deux autres avec une sauvagerie peu commune.

Le Jedi Zabrak coula vers elle un regard lourd de signification

- Non, ce n’est pas le côté obscur ! Se défendit - elle. Voyons Elvo, je suis une Jedi. Pour une fois que je m’amuse bien, il faut que tu te méfies…

- Tu t’amuse étrangement, Jan’s. Tuer de cette façon n’est pas dans les manières d’un Jedi.

- Je te rappelle que je suis une Twi’lek avant d’être une Jedi. Ne t’inquiète pas, tu ne verra pas de foudre sortir de mes doigts, si c’est ce que tu crains.

- Si tu le dis…

- Pour moi, les balafrés ne sont que de la chair à sabre laser. Alors tu parle, j’en profite quand je le peux.

Les deux Jedi continuèrent leur chemin sans rencontrer de nouvelles embuscades. Ils arrivèrent au bout de dix minutes devant une membrane.

- Le poste de pilotage doit se trouver là derrière, souffla Elvo alors que la porte vivante se rétractait.

Ils passèrent le portail et entrèrent dans une grande salle…remplie de Yuuzhan Vongs les attendant.

- Tu disais ? Demanda Janelia en se mettant en posture de combat

Vingt quatre guerriers leur faisaient face. Douze Vongs pour chacun des deux chevaliers Jedi.

- Déjà qu’abattre cinq balafrés est un exploit… dit Elvo

- Et alors ? A nous de redefinir ce terme, maintenant !

N’attendant pas que leurs adversaires réagissent, Elvo et Janelia foncèrent vers le groupe ennemi réparti en arc de cercle. Les Jedi employèrent une technique differente afin d’arriver à portée des Yuuzhan Vongs. Tout en interceptant des insectes tueurs, le Zabrak fit une roulade avant pour finalement se relever entre deux mâles qui faisaient chacun plus d’une tête de plus que lui. Janelia, elle, fit un bond incroyable en l’air, prit appui sur le plafond puis poussa sur ses jambes, se lançant sur le Vong le plus proche. Elle trancha une main au passage et se rétablit derrière les guerriers. Malheureusement pour elle, au moment où elle toucha le sol, un uppercut la fit redecoller, mais cette fois, elle atterrit beaucoup moins gracieusement, perdant un de ses sabres lasers. Elle se releva et appella son arme à elle, qui transperça le torse de l’auteur de l’uppercut avant de revenir dans sa main.

 Elvo Grin se démenait assez bien au milieu de tous les batons amphi cherchant à traverser sa chair. Il sautait, se baissait, esquivait à droite puis à gauche, et donnait occasionnellement un coup de sabre laser. Le Jedi établit un cercle de défense, maintenant ses adversaires à distance. Toutes les techniques de combat qu’il avait assimilé, il les utilisaient en les mélangeant parfois. Son sabre laser virevoltait autour de lui. Il le tenait à deux mains, puis à une main, inversait sa prise sur la garde et ainsi de suite. Il luttait pour sa vie.

 Janelia fut projettée à terre par un coup de pied dans le dos. Elle accompagna la force de l’impact en roulant sur elle même. Elle se releva et dévia un baton amphi visant ses jambes d’une lame tandis que l’autre interceptait un coup lancé vers son flanc. Janelia se battait comme un nexu enragé mais elle encaissait de plus en plus de coup.

 Elvo la sentit faiblir dans la Force. Alors il se retourna, et il vit sa partenaire tomber à genoux, la tête penchée vers le sol. Un guerrier Yuuzhan Vong se plaça sur son côté et lui envoya un coup de pied dans le ventre qui expédia la Twi’lek à deux mètres de là. Elle s’écroula contre un mur, ses sabres lasers éteints tombant de ses mains.

Rassemblant autour de lui l’énergie de la Force, Elvo se propulsa dans les airs pour atterir devant le corps inerte de Janelia. Trois coups de sabre laser repoussèrent les Vongs essayant de s’en prendre à sa coéquipière. Elvo Grin semblait dans une situation impossible. Une vingtaine de guerriers scarifiés l’acculaient contre le mur, juste devant Janelia, inconsciente.

Les Yuuzhan Vongs n’attaquaient plus. Un silence total reignait dans la salle. Ils savaient que les Jedi étaient condamnés, et ils ésperaient sûrement une reddition. Elvo prit une profonde inspiration, puis ferma légèrement les yeux. Il appella alors à lui toute l’énergie de la Force, qui était présente dans les molécules d’air et de carbone de la salle et du vaisseau entier. Et soudain, il la senti gronder. C’était comme une tornade violente dont il était le centre. Les Vongs y étaient insensibles, car tout cela était invisible, et la Force agitée n’était perçue que par Elvo.

Plus pour longtemps, pensa - t - il.

Le Jedi continua de concentrer les réserves inépuisables de la Force autour de lui. Sous la pression incroyable, quelques molécules d’air commencèrent à exploser, produisant de petits eclairs tout autour du Jedi. Au bout d’une minute, les eclairs aparaissaient continuellement.

Les Vongs arrivèrent à la conclusion que le Jedi ne se rendrait pas. Ils se préparèrent donc à lui foncer dessus.

A ce moment là, les sabres lasers de Janelia revinrent à la vie, produisant leur sifflement caractéristique. Les deux armes s’élevèrent et se mirent à orbiter autour d’Elvo, alors que le premier soldat envoyait son baton amphi vers le visage d’Elvo. Celui - ci évita le coup et transperça le torse du guerrier de son son sabre. Deux lames d’énergie rouges filèrent au milieu du groupe de Yuuzhan Vongs et commencèrent à les tuer un par un.

Le Zabrak lui aussi se mit en mouvement, lançant des attaques d’une puissance phénoménale que nul ennemi ne pouvait retenir. Un Vong fût assez rapide afin de placer son baton en travers du trajet de la lame bleue d’Elvo. Le sabre laser trancha le baton en son milieu puis décapita le soldat et celui qui se trouvait derrière lui. Les sabres de Janelia, controlées par Elvo terassaient implacablement tous ceux à qui elles s’en prenaient. Aucun guerrier n’était à même de parer une attaque car personne ne tenait ces armes. Leurs mouvements étaient totalement irréguliers. Enfin, celles - ci revirent orbiter autour du Jedi, qui se plaça au centre du groupe des Yuuzhan Vongs restants. Les trois sabres lasers agirent en coordination parfaite. Quand Elvo attaquait, les armes de Janelia paraient les attaques qui lui étaient destinées. Le chevalier Jedi tournait constemment sur lui même, tuant à chaque coup un nouvel adversaire. Au bout de quelques minutes de combat acharné, Elvo décapita l’avant dernier guerrier. Enfin, il se tourna vers son ultime adversaire, qui le chargea en hurlant. Elvo Grin se baissa et enfonça son sabre ainsi que ceux de Janelia dans la poitrine du guerrier. Le Yuuzhan Vong s’écroula à ses pieds. La tornade de Force cessa autour d’Elvo, et les éclairs disparurent. Le Jedi s’affaisa puis tomba à genoux, épuisé par ce qu’il venait d’accomplir. Il souffla quelques instants, puis eteignit son sabre, ramassa ceux de Janelia et alla s’asseoir à côté d’elle. Une petite impulsion de Force fit reprendre connaissance à la Twi’lek. Celle - ci ouvrit les yeux et posa son regard sur les corps jonchant le sol.

- J’ai manqué quelque chose, dit - elle, une lueur de deception flottant dans la voix.

- Rien d’indispensable, lui répondit Elvo, un sourire aux lèvres.

Janelia jetta un coup d’œil derrière le Zabrak.

- Tu as déjà été voir là bas ? Demanda - t - elle en fixant une porte valve.

- Non, mais cette fois, j’espère que c’est le poste de pilotage.

Chapitre 5 : Un sauvetage bienvenu

 Les deux Jedi déboulèrent dans le poste de pilotage, sabres laser activés. Ils tuèrent les trois Vongs présents puis éteignirent leurs armes.

- Alors, comment marche ce truc ? Se demanda Janelia en inspectant un capuchon cognitif.

- Tu devrais l’enfiler comme ce balafré le portait, conseilla Elvo. Lui même tenait dans les mains un casque vivant qu’il avait ôté de la tête d’un officier Yuuzhan Vong.

Les Jedi revêtirent presque en même temps leur capuchon cognitif puis s’assirent sur le siège relié au casque. Ils placèrent leurs mains dans les gants faisant office d’accoudoir. Le commando commença alors à essayer de comprendre comment fonctionnait leur capuchon. Dix minutes passèrent avant que l’un deux ne dise un mot.

- Je crois que j’ai trouvé, finit par déclarer le Zabrak. Il me semble que celui - ci dirige la propulsion et la direction.

- J’ai les armes, dit Janelia d’un ton satisfait.

- Attention, je vais tenter de nous sortir de l’hyperespace, mais je ne te promet rien.

Elvo se concentra et commença à manipuler ses gants vivants. L’interface du capuchon réagit et lui présenta une vision de ses options. Après avoir testé chacune d’elle, Elvo activa un symbole situé à gauche de son champ de vision. Le symbole grossit et se plaça au centre. Il commença à tourner doucement sur lui même. Elvo le manipula et appuya mentalement au centre. L’intérieur du cercle s’anima et des flèches de lumières en jaillirent, avant de se transformer en champ étoilé.

- Tu as réussi ! Cria la Twi’lek. On est dans l’espace normal !

Après plusieurs autres minutes, Elvo réussi à faire apparaître une carte galactique dans le capuchon. L’angle de vue était different de celui utilisé par la Nouvelle République.

Le Jedi repéra le système dans lequel était situé leur point de rendez - vous et « programma » un itinéraire direct vers cette destination.

- Multiples contacts, annonça Janelia. On dirait un comité d’acceuil. Je vois distinctement cinq vaisseaux de corail, et d’autres, beaucoup d’autres un peu plus loin. Il sont encore flous.

Ils seront à portée dans… Hrebistef minutes… Mais je n’ai aucune espèce d’idée de la traduction. A mon avis, il ne sont pas assez loin pour qu’on se permette d’admirer la vue plus longtemps. Fais nous dégager d’ici, Elvo.

- J’y travaille, répondit celui - ci.

- Oui ben vite s’il te plait. J’ai un truc rouge qui vient de s’allumer et j’aime pas ça. Attends, le truc rouge vient de virer au jaune. Ah ça y est, j’ai compris ! Cette chose veut recréer le feu d’artifice annuel de Coruscant !

La frégate encaissa un impact

- Ces salauds nous tirent dessus ! Elvo, dépèche toi, je crois que le troisième poste, celui qu’on n’occupe pas doit controler les boucliers.

- Oui, ça arrive, ça arrive. J’y suis presque.

En attendant, Janelia commença à bombarder le vaisseau de corail le plus proche. Trois boules de plasma jaillirent de la frégate. Alors que Janelia préparait une deuxième volée de tir, son champ de vision changea et les vaisseaux ennemis disparurent. Elvo avait réussi. Ils étaient repassés en hyperespace.

Les Jedi enlevèrent leur capuchon cognitif.

- Le voyage retour devrait prendre trois heures, dit Elvo.

- Tu as l’air épuisé, remarqua la Twi’lek. Reste ici et repose toi. Pendant ce temps, j’irai explorer le vaisseau, pour voir si il reste des balafrés dans le coin.

- D’accord, répondit Elvo. Sois prudente, Jan’s.

- Comme toujours.

 Une heure avant le retour en espace normal, Janelia revint dans le poste de pilotage. Elvo, assis en tailleur, sortit de sa transe de ralaxation.

- J’ai déniché douze autres guerriers, rapporta la Jedi. Ils étaient éparpillés vers l’arrière de la frégate.

- Rien d’autre sinon ?

- Absolument rien, le navire est maintenant vide. Tu pense que la flotte Vong qu’on a rencontré nous suit ?

- J’en suis même certain. Espérons qu’une flotte assez importante nous attend, au point de rendez - vous.

 Un peu avant le retour dans l’espace réel, les deux Jedi se remirent à leur places. Sauf que cette fois, Janelia prit le siège de l’officier responsable des boucliers, au cas où.

La frégate revint dans l’espace normal au milieu d’un système perdu, qui n’avait même pas de vrai nom. Sur les cartes de la Nouvelle République, il se nommait M045877. Au grand soulagement du commando, la flotte était présente. Janelia detecta au moins dix vaisseaux de grande taille, plus une vingtaine d’autres plus petits. Comme il avait été décidé, Elvo plaça la frégate à dix klicks au dessus de la flotte et l’immobilisa. Un transport de troupes quitta la flotte et se dirigea vers le vaisseau de corail. Arrivé à hauteur de la frégate, le transport s’arrima. Des techniciens percèrent la coque et créerent une porte improvisée. Les deux Jedi attendaient l’équipe quand celle - ci pénetra dans la frégate.

Un offcier se porta devant le commando.

- Bien joué, vous avez accompli…

- Mettez la flotte en état d’alerte, coupa Janelia. Nous sommes suivis par des vaisseaux Yuuzhan Vongs. Il ne vont sûrement pas tarder à arriver dans le coin.

- Je m’en occupe tout de suite, leur assura l’homme.

Sur ce, il courut à l’intérieur du transport d’assaut.

- Cela fait vraiment du bien de voir autre chose que des têtes parcourues d’horribles cicatrices, dit Janelia.

Quelques minutes plus tard, tout le monde retournait dans le transport, qui s’éloigna juste après. Un remorqueur se plaça devant la frégate et activa une dizaine de rayons tracteurs dirigés vers le vaisseau Vong. Le remorqueur traînant la frégate derrière lui sauta dans l’hyperespace tout de suite après, en direction de Bilbringi.

Les deux Jedi observèrent la scène depuis la frégate médicale de la flotte. Dès que le remorqueur eut disparut, des objets sombres et d’apparence inerte réintégrèrent l’espace normal près des vaisseaux de la Nouvelle République. La flotte Yuuzhan Vong était arrivée.

Trop près, pensa Elvo Grin

- Bon, ça y est, souffla Janelia.

 Quand les vaisseaux Yuuzhan Vongs apparurent, la flotte républicaine avait déjà déployé ses escadrons de chasseurs et s’était mit en formation de défense. Trente deux navires répartis en quatre groupes de huit batiments attendaient le signal pour attaquer l’ennemi.

La flotte adverse était en infériorité numérique, mais comportait en outre deux grands croiseurs et quatre porte - skips.

Le géneral Scorfei, commandant la flotte républicaine s’assit dans son siège de commandement

- Levez les boucliers et activez les batteries turbolasers. Pilotes des escadrons Argent, Goliath et Or à leurs appareils. Préparez - vous au décollage. Quelles informations sur cette flotte ?

L’officier des senseurs se tourna vers le capitaine Scorfei

- Elle est composée de deux gros croiseurs, huit frégates, quatre porte - skips et six corvettes.

- Bon, dit Scorfei, rien de bien méchant. Leurs croiseurs sont prioritaires. Une fois qu’ils seront hors combat, concentrez vous sur les porte - skips. Bonne chance à tous.

L’éclairage de combat ponctua la fin de la phrase du capitaine

 - Non ! Cria Elvo, qui suivait Janelia à la course. Ils émergèrent dans le hangar de décollage des chasseurs, sur le pont deux de la frégate médicale.

- Allez, lui dit Janelia. Pour une fois qu’on peut s’amuser !

- Nous n’avons pas le droit de piloter un chasseur, Jan’s, laisse cette bataille aux autres pilotes.

- Tu sais très bien qu’avec nous, ces pilotes s’en tireront mieux. Si tu veux, nous n’engageront pas l’ennemi directement. On se contentera de couvrir les chasseurs en difficulté.

La Jedi se dirigea vers le contremaître, échangea quelques mots avec lui puis regarda dans la direction qu’il lui indiquait. Elle revint en courant vers Elvo.

- On peut prendre ces deux ailes X. Allez viens j’ai besoin d’action !

- Parce que tu n’as pas encore eu ton lot ?!

Sans prendre de le temps de répondre, Janelia Kori grimpa dans le premier X - wing et engagea les procédures de démarrage. Résigné, Elvo sauta dans le cockpit du deuxième appareil et ferma la verrière.

- Ici l’unité euh…Grisâtre annonça Janelia sur la fréquence de communication en jettant un coup d’œil à Elvo qui se sanglait avec une infinie mauvaise volonté. Demande premission de décoller.

- Bien reçu, unité Grisâtre. Attendez le feu vert.

Quand les autres chasseurs eurent décollé, le feu vert leur fût donné et la Jedi Twilek poussa les gaz, faisant franchir à son aile X le champs de rétention magnétique.

- Eh bien, on dirait que les Jedi sont de la partie, remarqua Scorfei en entandant Janelia Kori sur la fréquence de l’Ombre.

Tous les escadrons s’étaient déployés en écran défensif autour des croiseur de la Nouvelle Republique, et attendaient l’ordre d’engager les coraux skippers.

- Capitaine, dit un officier, cinq escadrons de skips se sont déployés et se dirigent vers notre position.

Le capitaine Scorfei ouvrit la fréquence de la chasse

- A toutes les escadrilles de la première vague, engagez l’ennemi.

Elvo Grin ne fût même pas surpris quand sa coéquipière vira et acceléra en vitesse de combat, en première ligne afin d’affronter les skips.

- Ne devions - nous pas rester en arrière ? Lui demanda celui - ci, en plaçant son chasseur à côté de celui de la Twilek.

- Eh bien, disons que finalement, j’ai décidé de ne pas faire de cadeau aux balafrés.

- Je ne donne pas cher de leur peau alors…

Janelia ouvrit la fréquence de communication des escadrons

- Grisâtre Un à tous. Vous voyez l’escadron de skips à babord, celui qui est un peu à l’écart ? Celui - ci est pour nous.

- C’est une plaisanterie, Grisâtre Un ? Demanda un voix. Vous n’êtes que deux dans votre unité !

- Les deux Jedi que vous deviez récupérer dans ce système, ceux qui ont décimé à eux seuls tout l’équipage d’une frégate Vong, eh bien c’est nous.

- Ah, fallait le dire, répondit la voix, soudain enjouée. Très bien, nous vous laissons ces skips. Bonne chasse.

Les escadrons Goliath, Argent et Or se dispèrsèrent et engagèrent les chasseurs ennemis arrivant à portée de tir. La deuxième vague comprenait trois autres escadrons. Mais les porte - skips lâchaient sans cesse de nouveaux coraux skippers qui se regroupaient et attendaient de voir comment s’en tiraient les pilotes d’avant garde. Le leader des Goliath fit une embardée et plongea sous les chasseurs ennemis, entraînant à sa suite trois coéquipiers. Le petit groupe redressa afin de se trouver en plein milieu d’un escadron de skips, créant une confusion qui leur fût plus que bénefique. Les capitaines des autres escadrilles utilisèrent une tactique differente. L’escadron Argent étant composé d’ailes B, les A - wing de l’escadron Or étaient chargés de percer la masse de coraux skippers afin de laisser une chance aux ailes B de lâcher leurs roquettes sur les gros croiseurs Yuuzhan Vongs. Les B - wings n’étaient cependant pas inoffensifs face aux chasseurs Vongs. L’escadron se sépara en deux unités de six qui joignirent le feu de leur canons lasers afin de piéger quatre skips harcelant une aile X des Goliath. Un véritable déluge de laser rouge s’abattit sur les vaisseaux, qui explosèrent tous en quelques secondes. Une des ailes B fit un tonneau pour éviter un débris de corail mais se retrouva en instant coupée du reste de l’escadron. Deux pilotes Vongs le remarquèrent et foncèrent vers le bombardier léger, faisant cracher les volcans à la pointe de leurs skips. L’aile B se mit en mouvement mais encaissa quelques coups qui mirent à mal son bouclier déflecteur. Une boule de plasma pénétra le bouclier et arracha un stabilisateur au B - wing. Alors que le vaisseau semblait condamné, deux ailes X surgirent juste derrière les skips avec une coordination parfaite et envoyèrent en même temps trois décharges de laser qui déchirèrent la coque des coraux skippers, les faisant voler en morceaux.

- Et un de plus ! S’exclama Janelia Kori en dépassant l’aile B qu’Elvo et elle venaient de sauver.

Les X - wings des deux Jedi firent un tonneau et se reportèrent vers le centre de la bataille. A présent, le conflit s’était étendu à tous les vaisseaux, éclairant l’espace de centaines de rayons lasers et de boules de plasma. Un des grands croiseurs Yuuzhan Vongs survolait la formation républicaine, une frégate protégeant chacun de ses flancs. Un groupe de combat composé d’un destroyer stellaire, de deux croiseurs d’assaut et d’autres corvettes et navires légers avait changé de cap afin d’intercepter la menace. Janelia et Elvo choisirent de se joindre à ce combat. Ils arrivèrent dans la zone au moment où les deux frégates Vongs ouvraient le feu sur deux corvettes corelliennes tentant de les prendre à revers. Un escadron d’ailes E essayait de contenir deux fois plus de skips pour les empêcher de s’approcher des vaisseaux lourds. Les Jedi déboulèrent au beau milieu des opposants et joignirent leurs tirs, faisant vite exploser un corail skipper. Des remerciements jaillirent sur les fréquences de communication, rapidement suivis d’acclamations quand les Jedi répétèrent leur tactique de coordination en détruisant simultanément deux skips. Janelia et Elvo commencèrent à attirer l’attention, et se retrouvèrent vite chacun avec trois chasseurs ennemis aux trousses. Cela soulageait nettement l’escadron d’ailes E, qui put prendre le temps de se regrouper et réengagea l’ennemi. Elvo esquissa dans sa tête un plan visant à se débarasser de ses poursuivants et envoya l’image qu’il avait formé dans l’esprit de Janelia.

- On devra agir en même temps, lui dit celle - ci sur leur fréquence de communication.

- Oui, on prend la frégate Nébulon B un peu à l’écart, comme point de repère.

Les Jedi, d’un commun accord, se séparèrent chacun dans une direction opposée, entrainant leurs skips dans leur sillage. Elvo enchaînait les acrobaties les plus specatulaires afin d’empêcher les boules de plasma de percuter son bouclier. Au bout d’une minute, il mit le cap sur une frégate un peu en retrait. Il la survola puis inversa l’axe de l’aile X avant de remonter subitement. Quand il repartit en ligne droite, l’aile X de Janelia arrivait à plein gaz sur lui. Il envoya vers elle deux torpilles à protons avant de passer sur les lasers pour arroser le chasseur de la Twi’lek. Deux trainées bleues frôlèrent le cockpit d’Elvo, suivie de dizaines de traits de lasers rouges. Les X - wings se croisèrent, traînant dans leur sillage des débris de corail. Il restait un poursuivant à chacun des Jedi. Elvo laissa le sien s’aligner derrière lui, fit un virage à quatre vingt dix degrés en coupant les gaz, repartit plein pot dans un boucle serrée et se retrouva derrière le skip. Il le bombarda de lasers à basse fréquence puis envoya une décharge à charge maximale qui transperça la coque de corail du chasseur. Janelia fit de même avec son adversaire, puis tous deux se remirent en formation serrée, en quête de nouvelles cibles.

 Entre temps, le destroyer stellaire avait engagé le grand croiseur Yuuzhan Vong, qui avait détruit une avant garde composée de deux corvettes Maraudeur. Les deux frégates Vong avaient dépassé le destroyer et semaient le trouble au milieu du groupe de combat républicain. Le destroyer était forcé de partager ses batteries turbolasers entre le grand croiseur et les frégates. Le capitaine du batiment, voyant que la situation se compliquait, prit une décision dangereuse. Il tourna toute sa puissance de feu vers le navire Vong, et appella un des croiseurs d’assaut en renfort. Cela laissait les quelques autres vaisseaux de son groupe en difficulté face aux frégates ennemies, mais il espérait en finir assez vite avec le gros vaisseau de corail. Le croiseur d’assaut passa sous le destroyer et se plaça sous le ventre du navire Vong. La puissance de feu combinée des deux batiments eu vite fait de surcharger les basals dovin s’occupant des boucliers du grand croiseur. Quelques tirs de turbolaser finirent par passer les trous noirs avant de s’enfoncer dans la coque du navire. Celui - ci périt, mais dans un dernier élan de fureur, tous les canons à plasma du vaisseau crachèrent vers le croiseurs d’assaut, réduisant ses boucliers à néant puis faisant fondre sa coque métallique. Des dizaines de capsules de sauvetage jaillirent des flancs du batiment en proie à des dizaines d’incendies et d’explosions.

La bataille tournait résolument en faveur de la Nouvelle République. Le géneral Scorfei emmena l’Ombre et un croiseur Dauntless nommé le Juge vers les forces restantes de la flotte Yuuzhan Vong. Deux escadrons de X - wings dépassèrent les deux vaisseaux amiraux et allèrent occuper l’ennemi.

 - Jan’s, on ne devrait pas ! Dit Elvo à sa coéquipière.

Les deux Jedi étaient en train de passer entre l’Ombre et le Juge, suivis de deux escadrons de chasseurs à ailes X.

- Oh, mais Elvo, il faut bien préparer le terrain à Scorfei, on se doit d’aller titiller les balafrés. Et arrête un peu, tu veux ? Tu ressemble à ma mère des fois. Les petites cornes sur le crâne en plus, bien sûr.

- Euh, il y a là un croiseur, deux frégates, deux corvettes et deux porte - skips. Plus encore cinq escadrons de coraux skippers. Ils ne feront qu’une bouchée de nous.

- Mais on va là bas pour les occuper, pas pour les détruire. Les pilotes se contenteront de virevolter et ils tireront une salve si ils en ont l’occasion. Le Juge transporte deux escadrons d’ailes B qu’il lâchera quand il sera à portée de tir. Les bombardiers se feront hâcher menu si on ne désorganise pas un peu la flotte ennemie.

- Très bien… Mais si on se fait laminer, tu sera privée de dessert.

Un barrage d’une vingtaine de torpilles à proton précéda l’arrivée des X - wings dans la formation de coraux skippers. La plupart explosa en detectant un trou noir, mais deux passèrent et explosèrent au milieu des skips, en détruisant quelques uns et en endommageant d’autres. Les ailes X semèrent un trouble complet au milieu des chasseurs Yuuzhan Vongs, mais quelques pertes furent à déplorer. Au moment où un quatrième X - wing fût détruit par un couple de coraux skippers, des dizaines de flèches rouge vif volèrent vers les navires Yuuzhan Vongs, mais furent aspirées par des trous noirs. L’Ombre et le Juge étaient là. Vingt quatre ailes B sortirent des hangars du croiseur Dauntless et se regroupèrent avant de filer en direction du grand croiseur Vong. Une dizaine de coraux skippers se placèrent dans leur sillage, mais furent malmenés par Elvo, Janelia et deux autres pilotes républicains. Trois torpilles fusèrent vers les skips, qui furent forcés de décrocher. L’Ombre se porta au dessus du grand croiseur tandis que les B - wings arrivaient par dessous. Le Juge tira des salves à longue portée, attirant l’attention des deux frégates et des deux corvettes Vongs. Tous les skips se regroupèrent autour du grand croiseur, qui résistait bien à l’assaut des forces républicaines. Les ailes B furent forcées de contenir les chasseurs ennemis, et durent abandonner leur objectif principal. La situation étant équilibrée, les deux porte - skips s’éloignèrent du grand croiseur Yuuzhan Vong et rejoignirent le Juge qui avait commencé à combattre l’escorte Vong.

Mais le croiseur Dauntless ne se battait pas au maximum de ses capacités. Comme quelques uns des navires de la Nouvelle République, il avait été grandement modifié afin de surprendre l’ennemi. Quand les deux porte - skips l’eurent rejoint, le croiseur était entouré de six vaisseaux pillonant ses boucliers. Certains des batiments de la flotte républicaine comprenaient comme modification l’ajout de projecteurs gravifiques, ou une plus grande capacité de transport de chasseurs. Pas le Juge. Quand le commandant du navire jugea le moment opportunt, les boucliers du Juge passèrent de cent à deux cents pourcents, et le nombre de tirs de turbolasers doubla. Le croiseur Dauntless modifié se débarassa de ses agresseurs en cinq minutes puis se dirigea vers l’Ombre afin de lui prêter main forte.

 L’aile X de Janelia partit dans une vrille contrôlée, s’éloignant du skip qui la collait depuis un petit moment. Elle passa sous le grand croiseur Yuuzhan Vong qui échangeait des tirs avec l’Ombre puis fit une boucle qui la rammena vers son poursuivant. Mais au lieu de croiser un corail skipper, c’est le X - wong d’Elvo qui apparut derrière l’horizon du vaisseau Vong. Quand le Juge déclencha ses batteries de turbolasers, les trous noirs du grand croiseur ne purent avaler toute l’énergie qui déferlait. La coque en corail du navire vivant commença à se craqueler, puis des morceaux de roche se détachèrent. Les traits de laser percèrent de grands cratères sur tout un côté du croiseur. La mise à mort vint des ailes B, qui lancèrent à l’unisson une dizaine de roquettes lourdes, qui s’enfoncèrent dans les entrailles du batiment Vong et explosèrent, envoyent d’immenses ondes de chocs dans toute la structure. Le grand croiseur Yuuzhan Vong se disloqua, ravagé par une incroyable destruction.

 Une demi heure plus tard, le dernier corail skipper explosa dans une gerbe de flammes, poursuivit par deux ailes E de l’escadron Vert. Les batiments républicains récupérèrent leurs escadrons de chasseurs, leur pilotes ejectés et leurs morts avant de sauter dans l’hyperespace en direction des chantiers orbitaux de Bilbringi. Le croiseur calamarien Ombre, quant à lui, partit vers une autre destination. Il allait ramener deux Jedi ayant accomplit leur mission sur Yavin 4. Tous les pilotes blessés et les chasseurs endommagés avaient été transférés sur d’autres vaisseaux. Le croiseur abaissa ses boucliers, puis ses moteurs s’illuminèrent d’une intense lumière bleutée. Un instant plus tard, l’Ombre passa en hyperdrive, après avoir envoyé son rapport à Coruscant.

Epilogue : Retour à la maison

Deux jours plus tard, sur Yavin 4.

 La navette replia sa rampe d’accès, activa ses répulseurs puis décolla, le vent soulevé faisant voler les capes des deux chevaliers Jedi.

- Enfin de retour ! S’enthousiasma Janelia.

Luke Skywalker s’avança vers eux, accompagné du fougueux Kyp Durron.

- Bienvenue chez vous, commença le maître Jedi. Tout d’abord, je tiens à vous féliciter de votre réussite. Kyp est arrivé il y a quelques heures. Je me suis dis qu’il serait bon que vous fassiez votre rapport en même temps.

- Quel rapport ? Plaisanta la Twi’lek. D’abord on a tranché dans tout ce qui ressemblait à une tête pleine de cicatrices et puis ensuite on a remarqué que les balafrés construisent vraiment leurs vaisseaux en crotte de Dewback. On les touche à peine avec vingt ou trente torpilles, et ils partent en poussière. C’est pathétique…

Luke sourit.

- Vous allez me raconter tout ça en détail. Malgré le fait que ce soit difficile à croire, il semble que vous vous soyez follement amusés…

Texte © : Damien FRENZEL.


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez votre texte ou des photos de vos oeuvres par courriel au webmestre. Nous la présenterons gratuitement dans notre galerie. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science-Fiction ou l'Horreur.

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge