Lune Rouge

Les jumeaux

Par : Lionel Allorge

Sommaire => Français => Cinéma => SFX - Effets spéciaux

jumeaux01.jpg Comment cloner vos acteurs ...

sans risquer la maladie de l’acteur fou !

Vous avez besoin, pour filmer votre nouveau scénario génial, de trouver deux acteurs jumeaux. Mais voila, impossible de trouver la double perle rare !

Les vrais jumeaux sont en effet assez rares et aucun n’accepte de tourner dans votre production amateur...

Mais tout n’est pas perdu, vous pouvez faire appel aux merveilles de la technique moderne pour réaliser un clonage, non pas génétique mais informatique :

L’acteur choisit va tourner les scènes plusieurs fois, en y interprétant les différents clones ou jumeaux. Ces différentes scènes seront alors rassemblées sur ordinateur pour faire apparaître l’acteur à plusieurs endroits en même temps.

De nombreux films ont utilisé cette technique, notamment pour pouvoir obtenir le jumeau d’un acteur célèbre. Récemment on a ainsi put voir Jeremy Irons jouant des gynécologues jumeaux et fous dans le film de David Cronenberg : "Faux Semblants". On a aussi put voir les 4 clones de Michael Keaton dans le film : "Mes doubles, ma femme et moi".

Le procédé est aussi utilisé lorsqu’un même acteur doit jouer plusieurs rôles dans un même film. Par exemple, dans le film "Retour vers le futur 2" de Robert ZemeckisMichael J. Fox interprète non seulement le rôle principal de Marty McFly mais aussi tous les membres de sa famille !
Idem pour Eddie Murphy dans le "Professeur Foldingue".

Le problème de cette technique, c’est que l’interaction entre les jumeaux est limitée car ils ne peuvent pas se toucher ou se passer un objet sans que le trucage devienne terriblement compliqué. En effet, il faudrait alors que l’acteur puisse positionner ses mains par exemple à un endroit précis de l’espace. Cela demande en général un recours à beaucoup de retouches numériques.

Voici un exemple plus simple de scène d’interaction où les acteurs se passent un paquet de cigarettes en le posant sur une table :

jumeaux05.jpg On tourne en deux temps :

Premier temps, l’acteur cloné joue son premier personnage ainsi que l’actrice qui joue son rôle normalement.

jumeaux06.jpg Deuxième temps, l’acteur cloné joue son second personnage, l’actrice rejoue son rôle juste pour aider l’acteur dans son jeu, notamment pour le réglage du rythme et la position des yeux.

Une fois le tournage terminé, on transfère les images sur l’ordinateur.

jumeaux02.jpg Pour réaliser le mixage entre les deux, on prépare un cache utilisé pour masquer la première partie de l’action. Le cache est réalisé avec un programme de manipulation d’images bitmap comme Gimp. On prend une image extraite du film que l’on ouvre dans le logiciel. On sélectionne la partie gauche de l’image que l’on remplie alors de noir, on inverse la sélection et l’on remplie de blanc.
jumeaux07.jpg Résultat : le même acteur se trouve présent à l’écran deux fois !

Pour réaliser le passage du paquet de cigarettes :

jumeaux03.jpg Première partie de l’action.
jumeaux09.jpg L’actrice pose le paquet sur la table (flèche jaune).
jumeaux04.jpg Le résultat final.
jumeaux10.jpg Deuxième partie de la scène, le jumeau arrive. Mais le paquet est déjà là puisque posé sur la table lors du tournage de la première partie !

On utilise donc un cache avec une petite partie supplémentaire pour masquer le paquet en utilisant une partie de l’image 1.

jumeaux08.jpg Voici un exemple d’utilisation du programme Adobe Premiere pour réaliser l’insertion avec cache. On pose les deux scènes sur la timeline (base de temps), la première sur la voie Vidéo 1A et l’autre sur Vidéo 2. Puis on clique avec le bouton droit de la souris sur Vidéo 2 pour obtenir le menu contextuel. On choisit alors Vidéo/Transparence. Dans la boite de dialogue, on choisit le type Image cache. On clique alors sur le bouton Choisir pour sélectionner l’image cache.
jumeaux11.jpg Et voila ! On notera que le paquet de cigarette a disparu (flèche jaune). Le joint entre les deux images est invisible (flèche bleue).
jumeaux01.jpg Résultat final une fois le montage réalisé : les deux jumeaux semblent vraiment être en pleine discussion !

Pour que cette technique marche, il faut que les deux images soient aussi proches que possible et notamment que le décor soit exactement le même sinon le joint entre les deux scènes ne sera pas parfait et pourra se voir. Il faut donc que la caméra soit posée sur un trépied bien immobile. Avec la vidéo, le mieux est de laisser tourner la caméra entre les deux plans ou bien d’arrêter la caméra avec la télécommande pour ne pas avoir à y toucher. Avec les caméras à film chimique, on peut en général les démarrer avec un flexible. Il faut aussi que l’exposition de l’image soit identique. Notamment en vidéo, on prendra soin de débrayer tous les automatismes, surtout l’autofocus pour éviter une modification de la netteté.

Téléchargez la scène finale en vidéo : jumeaux.avi (591 ko)

Pour pouvoir lire ce fichier, vous devez disposer du codex gratuit DivX

Il ne vous reste plus qu’à développer d’autres applications de ce procédé, selon vos propres besoins.


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez-nous votre texte ou bien de une à trois photos par oeuvre (par e-mail ou par la poste). Nous la présenterons gratuitement aussi longtemps que possible. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science Fiction ou l'Horreur. Voir notre adresse dans la page Contacts

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge