Lune Rouge

F.A.Q.

Par : Lionel Allorge

Sommaire => Français => Cinéma => SFX - Effets spéciaux

Notre Foire Aux Questions sur les effets spéciaux (SFX) :

Sommaire

  1. Quel format de film adopter ?
  2. Quelle définition pour enregistrer les fichiers vidéos sur PC ?
  3. Comment choisir une caméra vidéo ?
  4. Comment tourner en 16 mm au moindre coût ?
  5. Comment faire de l’animation image par image en vidéo ?
  6. Où trouver de l’aide pour réaliser un court-métrage ?
  7. Comment faire des effets de maquillage sans budget ?
  8. Comment filmer les effets de maquillage ?
  9. Comment faire un impact de balle ?
  10. Je veux en faire mon métier. Quelles sont les écoles de SFX ?
  11. Comment faire une explosion ?
  12. Les différents types de SFX ?
  13. Quel est l’effet spécial le plus utilisé au cinéma ?
  14. Comment faire des flammes, fumées, eclairs ?
  15. Comment faire un acteur en train de se piquer avec une seringue ?
  16. C’est quoi la couche alpha ?
  17. Comment supprimer un fond bleu ou vert sous Adobe Premiere ?
  18. Comment supprimer la vibration des images fixes en vidéo ?
  19. Vaut-il mieux exporter un effet entièrement rendu ou alors n’exporter que la couche ayant les effets spéciaux ?
  20. Comment faire exploser une tête ?
  21. Comment refaire l’effet Bullet time de Matrix ?
  22. Comment faire du verre qui se casse sans risque ?
  23. Où trouver des lentilles colorées ?


smiley Quel format de film adopter ?

Voir notre page sur Les formats de film.

Retour en haut

smiley Quelle définition pour enregistrer les fichiers vidéos sur PC ?

En fait le format PAL (ou SECAM) comprend : 768*576 points une fois l’image analogique convertie en points (pixels). Mais cette norme comprend des marges de sécurité. L’image visible sur le poste de télévision n’est que de : 720*540. C’est le format à choisir lors de l’acquisition si l’on souhaite gagner de la place en ne conservant pas les pixels non visibles.
Idem entre 384*288 et 360*270.
A noter que le format numérique DV code 720*576 en PAL avec des pixels non carrés d’un rapport de (1,067).
Si l’on souhaite travailler en mélangeant sources analogiques et DV il sans doute souhaitable de conserver tous les points à savoir : 768*576.

Retour en haut

smiley Comment choisir une caméra vidéo ?

Il faut pouvoir maitriser les fonctions de la caméra vidéo. En général, sur les caméscopes, les fonctions sont automatiques. Il faut pouvoir les passer en mode manuel. Surtout la mise au point et l’exposition. Cela permet de composer son image comme on le souhaite au lieu de laisser faire la caméra.
La qualité de l’optique est importante. En général, plus l’optique est large, meilleure sera la qualité. C’est très approximatif comme estimation. Le mieux est de se référer aux tests indépendants comme ceux de la FNAC ou de certaines revues spécialisées.
Si vous en avez les moyens, prennez un caméscope 3 CCD. L’image sera meilleure.

smiley Comment tourner en 16 mm au moindre coût ?

Principe général :

1) Tourner en 16 mm avec une caméra de location. Au besoin, faire les repérages, essais et autres en vidéo.

2) Faire développer le négatif par un laboratoire puis demander un télécinéma à partir du négatif (télécinéma à bain d’huile) sur une cassette vidéo time-codée. On choisira un format pro comme le BVU ou le Béta SP pour obtenir la meilleure définition quitte à faire en suite un transfère sur VHS.

3) On réalise le montage en vidéo dans un caméra-club directement en BVU ou Béta SP ou bien d’après la VHS chez soi (mais les résultats ne sont pas aussi bon). Ou bien on fait du montage virtuel sur ordinateur.

4) On peut alors faire circuler le montage vidéo et le présenter à des personnes extérieures.

5) Si l’on a le budget pour exploiter le film en 16 mm, on peut alors faire conformer le négatif. C’est-à-dire le faire couper par le laboratoire en suivant exactement le time-code du montage vidéo.

Retour en haut

smiley Comment faire de l’animation image par image en vidéo ?

Voir notre page sur L’animation image par image.

Retour en haut

smiley Ou trouver de l’aide pour réaliser un court métrage ?

Pour trouver des gens pour vous aider à réaliser des court-métrages, le mieux est de prendre contact avec un caméra-club.

Voir le site : http://perso.wanadoo.fr/filmamat/

Vous pouvez vous renseigner auprès de la :

Fédération Française de Cinéma et Vidéo
54 rue de Rome
75008 PARIS
Tél : 01 43 87 24 93
Fax : 01 45 22 77 88

Sur Paris vous pouvez contacter le :

CAP
Mairie du XVIIème arrondissement
16-20 rue des Batignolles
75017 PARIS
Contactez Mr Jean Lemaitre au 01 42 67 67 75

Dans la région sud de Paris, contactez le :

Caméra-Club Orsay Faculté (CCOF)
Université Paris Sud Orsay, Bât 304
91405 ORSAY
Tél : 01 69 15 79 90
Fax : 01 69 28 14 74

Retour en haut

smiley Comment faire des effets de maquillage sans budget ?

Pour les effets gore, en plus du faux sang, on peut faire beaucoup de choses avec la cire. Tous les monstres des débuts du cinéma étaient fait avec, avant l’arrivée du latex. Le défaut de la cire est de ne pas être souple donc de casser si la personne bouge trop.
Mais pour faire des coupures, impact de balle, plaies, c’est très bien.

La cire est vendue en grande surface pour cacheter les bouteilles de vin. Au pire, prenez des bougies. Faire fondre dans une casserole à feu doux. Attention : la cire va devenir liquide : elle alors très chaude et peux vous brûler ! Laisser refroidir. Une fois que la cire commence a se solidifier, on peut la prendre avec les mains et faire des essais de modelage sur la peau. Attention aux poils ! S’il y en a beaucoup, il faudra peut-être les couvrir avec de la vaseline ou les couper ! Si la cire est trop solide, on repasse la casserole quelques secondes sur le feu. Il peut être utile d’avoir un couteau en bois de sculpteur pour donner la forme voulue.
Dans le cas d’une plaie, une fois la cire sèche, on peint le fond avec de la gouache noir pour donner de la profondeur. L’extérieur est maquillé couleur chair avec un fond de teint vendu en grande surface. Parfois il est trop liquide, on peut alors le mélanger avec un peu de talc pour l’épaissir. Il suffit, juste avant le tournage de la scène, de verser du faux sang dans et autour de la plaie. Il faut s’entraîner et faire pas mal d’essais avant d’avoir un résultat sympa.

Retour en haut

smiley Comment filmer les effets de maquillage ?

La règle fondamentale est qu’un effet de maquillage ne doit pas rester longtemps à l’écran. 1 ou 2 secondes : pas plus, pour rester crédible !
Si la scène doit durer plus, il faut impérativement faire des plans de coupe :
visages effrayés des autres acteurs, plan large de l’action, gros plan sur un objet, une arme etc... pour que le spectateur n’ai pas le temps de vraiment voir le trucage. Il faut laisser son imagination faire le travail !
Une autre technique peut être de faire un mouvement rapide de la caméra pour créer un flou délibéré sur le maquillage.

Retour en haut

smiley Comment faire un impact de balle ?

Voyez l’article : Les impacts de balles.

Retour en haut

smiley Je veux en faire mon métier. Quelles sont les écoles de SFX ?

Voici une liste d’écoles.
Mais nous sommes de autodidactes.
Nous ne pouvons donc pas donner d’avis sur la valeurs de ces écoles :
Les écoles de cinéma et d’effets spéciaux

Il est aussi possible de faire des stages :
On peut consulter des annuaires pro au CNC.
Voir l’adresse ici : Carnet d’adresses pour le cinéma et la vidéo.

Retour en haut

smiley Comment faire une explosion ?

La première idée serait de réaliser l’explosion en miniature puis d’en grossir l’image au montage. Mais il faut alors filmer cela avec une vitesse accélérée (pour faire un ralentit à la projection) car sinon ça à l’air ridicule. (Voir la destruction du château dans le film de C. Lambert : Beowulf !). C’est donc impossible avec une caméra vidéo. Il faut une caméra Super 8 ou 16 mm qui puisse faire du ralentit. On peut alors créer une grosse explosion à partir d’une petite.

Les pros utilisent de vrais explosifs avec des plaques métalliques pour diriger le souffle où ils veulent mais ces techniques sont trop dangereuses pour les amateurs.

Ils utilisent aussi de l’air comprimé pour envoyer en l’air de la farine, des copeaux de bois et autres matériaux légers qui ne risquent pas de blesser les acteurs ou les techniciens.

De plus en plus avec les effets numériques et le montage sur ordinateur, on peut acheter une explosion ou des flammes toutes faites sur un cd-rom et les ajouter sur son image ! (Voir par exemple le site : http://www.artbeats.com/)
C’est la méthode la moins coûteuse et la moins risquée que je connaisse ! Exemple : Le conducteur d’une voiture démarre. La voiture explose. On filme un plan fixe avec une voiture et son conducteur le long d’une route. Puis gros plan du conducteur qui tourne la clé. Puis un plan de la route avec des débris fumants (voir l’article : Le chlorate de soude). Au montage on raccorde les deux plans : voiture puis débris et l’on incruste dessus un film d’une explosion dont on fait disparaître le fond par transparence. Il faut bien sur trouver l’explosion qui va bien pour cette scène.

On peut aussi faire appel à des softs de génération d’images 2D ou 3D qui peuvent créer des fumées et autres explosions, en général via un système de gestion de particules. Voir par exemple le programme particleIllusion : http://www.wondertouch.com/.

Retour en haut

smiley Les différents types de SFX ?

  1. Maquillages spéciaux
  2. Animatronics
  3. Effets physiques (feu, explosions)
  4. Cascades
  5. Dessin annimé
  6. Infographie 2D (incrustations, animation)
  7. Infographie 3D (images de synthèse)

Retour en haut

smiley Quel est l’effet spécial le plus utilisé au cinéma ?

Dans l’absolu, le cinéma lui-même est le premier effet spécial puisqu’on projette des images fixes (24 images par seconde) suffisamment vite pour faire croire au cerveau qu’il voit des images en mouvement ! C’est le principe de la persistance rétinienne. Voir l’article Cinéma.

Sinon, de manière plus classique, c’est le maquillage des acteurs qui est l’effet le plus utilisé (dans tous les films), pour corriger la couleur de peau en fonction de la pellicule choisie et pour masquer les défauts de la peau.

Retour en haut

smiley Comment faire des flammes, fumées, eclairs ?

Il vous faut des effets de particules.
Pratiquement tous les logiciels de 3D font cela mais les temps de calculs sont très long.
Il est plus rapide d’utiliser des logiciels de particules 2D.

Sous Linux, il y a des programmes en cours de développement mais je ne sais pas s’ils sont fonctionnels.
Il y a un logiciel libre de 3D avec effets de particules : Blender3D

J’en connais deux payant sous Windows : particleIllusion et AlamDV.

Retour en haut

smiley Comment faire un acteur en train de se piquer avec une seringue ?

Pour la seringue en gros plan, il y a deux types de solutions, soit la seringue est fausse et l’aiguille rentre dans le corps quand on l’enfonce (cela veux dire fabriquer cette fausse seringue) ou bien la peau est fausse (en mousse de latex par exemple et cela veux dire fabriquer et maquiller cette fausse peau).

C’est un peu l’idée dévellopée ici : Les fausses coupures.

Il y a aussi la solution de ne faire que des plans larges ou l’acteur enfonce un peu l’aiguille dans sa peau (sans percer bien sur) avec une pointe que l’on a coupée avec une pince.
On doit pouvoir préparer ainsi plusieurs taille d’aiguilles pour simuler, sur plusieurs plans successifs, la progression de l’aiguille dans la peau.

Pour l’injection, du produit, on peut faire un très gros plan du réservoir sans montrer la peau et faire s’écouler le produit dans le vide.
On peut également faire un plan au niveau du bras, avec l’aiguille qui passe sur le côté du bras et le liquide qui s’écoule dans un réservoir derrière le bras.

Retour en haut

smiley C’est quoi la couche alpha ?

Dans une image couleur, tu as 3 canaux pour chaque point de l’image, un canal pour le rouge, un pour le vert et un pour le bleu de manière à reproduire toutes les couleurs possibles par mélange. On parle alors d’image RVB (ou en anglais RGB). En général ces canaux sont codés avec 1 ou 2 octets.
La couche alpha (notée A) est un canal supplémentaire qui code la transparence du point. On parle alors d’image RVBA (ou en anglais RGBA).
Si par exemple, la couche alpha est à 50 pour cent, le point apparaîtra à moitié transparent. Sa couleur va alors se mélanger avec la couleur du point qui est en dessous.
Cette couche alpha permet entre autre de mixer des images en plaçant plusieurs couches les unes sur les autres comme avec des caches plus ou moins transparents.

Retour en haut

smiley Comment supprimer un fond bleu ou vert sous Adobe Premiere ?

Voir notre fiche La suppression d’un fond bleu ou vert.

Retour en haut

smiley Comment supprimer la vibration des images fixes en vidéo ?

Contre la vibration des images fixes, il faut passer un filtre qui floute l’image mais seulement dans le sens vertical.

Il faut utiliser un filtre dit "Matrice de convolution" qui permet de modifier les pixels les uns par rapport aux autres.
On y rentre la matrice suivante :
010
444
010
avec un "facteur de division" de 14.
On peux essayer avec d’autres paramètres du moment que le "facteur de division" reste la somme des termes de la matrice.
(Oui, je sais, désolé pour les maths !)

Pour cela, il faut un logiciel de traitement d’image comme Photoshop ou mieux encore, car gratuit et libre,
The GIMP
Menu : "Filtres/Generique/Convolution par matrice"
mais on peut aussi le faire directement sous certains logiciels de montage comme Adobe Premiere.

Retour en haut

smiley Vaut-il mieux exporter un effet entièrement rendu ou alors n’exporter que la couche ayant les effets spéciaux ?

En règle générale, il vaut toujours mieux rendre un effet à part, par exemple sous forme d’une suite d’images Targa ou Tiff qui conservent la transparence.

On peut ainsi faire des modifications de placement ou de colorimétrie, dans son logiciel de montage, jusqu’à la dernière minute sans avoir à refaire tout un rendu.

Retour en haut

smiley Comment faire exploser une tête ?

La technique de Tom Savini (Le film Zombie entre autres) c’est de faire une fausse tête en plâtre (pour imiter les os de crâne) avec des poches de sang et des vissères animales à l’intérieur.

On positionne le tout sur un manequin habillé comme l’acteur et on tire (hors champ) sur la tête avec un fusil de chasse et de la chevrotine.

On peux éventuellement remplacer le fusil par un gros pétard.

Effet gore garantit !

Il faut bien sûr s’assurer que l’on peux tirer au fusil dans cette direction et que l’on ne risque pas de blesser quelqu’un !

Il faut aussi protéger la caméra par une housse en plastique...

Retour en haut

smiley Comment refaire l’effet Bullet time de Matrix ?

Voir l’explication du principe sur cette page : Bullet-Time

Retour en haut

smiley Comment faire du verre qui se casse sans risque ?

C’est du verre spécial, fabriqué par des sociétés pro :

http://www.alfonsosbreakawayglass.com/

http://www.smooth-on.com/bond-smash.htm

Retour en haut

smiley Où trouver des lentilles colorées ?

Les lentilles colorées ou avec des motifs particuliés peuvent être fabriqué par des professionnels. Par exemple http://ysoptic.fr/. Attention aux prix souvent élevés.

Retour en haut


A vous de jouer !

Vous pouvez vous aussi présenter vos oeuvres dans nos pages. Envoyez-nous votre texte ou bien de une à trois photos par oeuvre (par e-mail ou par la poste). Nous la présenterons gratuitement aussi longtemps que possible. Seules conditions : vous devez être l'auteur de l'oeuvre et celle-ci doit avoir un rapport avec le Fantastique, la Science Fiction ou l'Horreur. Voir notre adresse dans la page Contacts

Pour nous contacter, envoyez un courriel au webmestre. Copyright ©
Lune Rouge